Witch Song, des sorcières originales

witch-song-pal-lectureTitre : Witch Song

Auteur : Amber Argyle

Edition & Parution : Lumen (2014)

Nombre de pages : 457 pages

Résumé : La chasse aux sorcières est ouverte ! Dans les profondeurs de la forêt, à l’abri de la haine des habitants du village voisin, Brusenna mène une existence paisible aux côtés de sa mère. Elle sait simplement qu’elle est une sorcière, une des gardienne de la nature qui contrôlent les éléments par leur force de leur chant. Quand, un matin, sa mère l’abandonne pour aller combattre un ennemi dont elle ignore tout, le monde de Brusenna bascule. Jeune et sans expérience, elle se retrouve seule dans un pays ravagé par la sécheresse, où se lève le vent de la guerre. Les chasseurs ne tardent pas à la débusquer, car elle est désormais la dernière. La dernière des sorcières. Avec une seule mission : survivre. Et un seul allié, le Protecteur chargé de l’amener à bon port.

ligne-rose

J’ai acheté ce livre au Salon du Livre 2017, surtout parce que j’hésitais entre deux stands et que celui-ci était moins cher que la collection R. J’ai trouvé la couverture très jolie, surtout pour sa luminosité, et j’adore les idées de chez Lumen. Le résumé m’intéressait puisqu’il était question de sorcières et donc de magiiiiie ! J’ai donc attendu mes vacances en Bretagne pour me lancer, aidée par l’ambiance celtique que je connais par coeur.

On ne va pas se mentir, les histoires de sorcières, c’est du vu et revu ! Du coup, je ne m’attendais pas à quelque chose en particulier. Et je peux vous dire que n’espérais pas apprécier autant cette lecture !

ressenti-livre

  • L’univers : ce n’est pas l’univers en lui-même qui est différent, puisque le monde des sorcières est très utilisé. J’ai beaucoup apprécié qu’on ait dès le départ une carte pour se repérer dans les aventures de Brusenna, puisqu’elle traverse un paquet de villages paumés. Le Refuge, lieu où Brusenna réalise son apprentissage est féérique au possible. Les descriptions de l’auteure sont très détaillées, elle insiste vraiment sur la nature, vu que c’est un peu le sujet de la magie des sorcières ici. On est vraiment rapidement immergés dans le monde de Brusenna, j’ai adoré !

 

  • Les personnages

Brusenna est une héroïne que j’ai pas mal apprécié. Au tout début du bouquin, elle est vraiment très méfiante et même si on peut le comprendre vu son statut, c’est un peu énervant. Dès qu’elle doit se prendre en main parce qu’elle n’a plus personne, elle révèle sa vraie personnalité et là, ça fait plaisir ! Elle est très, très courageuse, la meuf a perdu tout le monde et elle continue à avancer quoi qu’il arrive. Elle a un caractère de battante, elle va jusqu’au bout de ce qu’elle fait, quoi qu’il arrive et sans se plaindre. Mine de rien, ça c’est rare !

Joshen est le Protecteur de Brusenna. On ne le rencontre pas tout de suite, mais pourtant, il est primordial. Sans lui, je pense que Senna n’aurait pas tenu le coup. Ce que j’ai VRAIMENT apprécié dans ce livre, c’est que l’action n’est pas du tout gâchée par la romance. Au contraire. Celle-ci n’apparaît qu’à la fin du bouquin, ça reste platonique tout du long. Ils sont adorables quand même hein ! Mais sans lourdeur, et ça m’avait manqué. Les auteurs n’arrêtent pas de gâcher leurs histoires avec des romances qui prennent trop de place, ça m’énerve au possible !

La méchante est ici connue sous le nom de la Sorcière Noire. Non, ce n’est pas original. Mais le fait qu’elle soit peu présente en fin de compte, ça, ça l’est. Je veux dire, elle est importante vu que c’est elle qui met le bordel dès le départ mais elle n’est pas omniprésente. Par contre, elle est pas mal fourbe quand même. Sans spoiler, c’est pas la pire ! 😡

 

  • L’histoire en elle-même : en soit, il n’y a pas de rebondissements improbables où l’on pose le bouquin en se demandant quoi faire de sa vie, mais le livre est bien rythmé. J’aime bien ne pas avoir le temps de m’ennuyer. Les sorcières sont originales, à mon avis, parce que les pouvoirs utilisés sont rarement vus. Elles utilisent exclusivement la nature et rien d’autre. Ne sous-estimez jamais la nature, elle peut faire des ravages, voilà la morale de l’histoire 😂 Sans rire, je trouve que les sorcières forment une famille avant d’être une armée. Chacune a son caractère et son âge mais elles se complètent. Brusenna arrive comme un cheveu sur la soupe là-dedans, elle n’a jamais été instruite (sa mère m’a d’ailleurs pas mal déçue) mais visiblement, le talent est inné chez elle !

 

En bref, j’ai hâte d’acheter le deuxième tome, et je trouve que cette petite saga n’est pas assez connue. Je la conseille à tout ceux qui aiment la magie, la nature et la romance absolument pas pesante !

quatre-sur-cinq

Publicités

Un commentaire sur « Witch Song, des sorcières originales »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s