CHRONIQUE #164 | Sois belle et bats-toi

𝓖𝑒𝓃𝓇𝑒 : Contemporain

𝓣𝒾𝓉𝓇𝑒 : Sois belle et bats-toi

𝓐𝓊𝓉𝑒𝓊𝓇 : T.S. Easton

𝓔𝒹𝒾𝓉𝒾𝑜𝓃 𝑒𝓉 𝓟𝒶𝓇𝓊𝓉𝒾𝑜𝓃 : Nathan (2021)

𝓝𝑜𝓂𝒷𝓇𝑒 𝒹𝑒 𝓅𝒶𝑔𝑒𝓈 : 355 pages

ℛ𝑒́𝓈𝓊𝓂𝑒́ : Fleur, 16 ans, ne prend pas grand-chose au sérieux. Lorsqu’elle débarque dans le club de boxe du coin, c’est un peu pour rire (et par défi). Mais taper dans un sac, c’est étrangement satisfaisant. Alors Fleur y retourne, pour s’améliorer, au grand dam de sa mère surprotectrice et de son petit copain qui apprécie moyennement son corps plus musclé et son appétit d’ogre. Et si casser son image de fille lisse pour suivre sa passion et monter sur le ring était le premier pas pour être libre ?

ligne-rose

𝚂𝙴𝚁𝚅𝙸𝙲𝙴 𝙿𝚁𝙴𝚂𝚂𝙴

Un contemporain drôle et féministe qui donne un coup de boost au moral et l’envie de déplacer des montagnes !

ligne-rose

Ce petit roman s’est avéré très sympathique ! Bien que ce soit écrit par un homme et que l’on ressente parfois quelques facilités de ce fait et des remarques qu’une femme n’aurait pas faites, on a une vision du féminisme très agréable, dans le sens où chacune se bat à sa manière, il n’y a pas qu’une seule façon de faire avancer les choses ! Ce n’est pas un roman très original en soi, Fleur est une jeune femme tout ce qu’il y a de plus normale, mais on s’attache rapidement à elle. J’ai beaucoup apprécié son humour, très-pince-sans-rire. Elle participe avec ses meilleurs amis à une reconstitution historique entre Saxons et Normands, où l’on aborde la masculinité avec le personnage de Pip qui ne parvient pas à se conformer aux stéréotypes virils, et apprend avec Fleur et Blossom à accepter qui il est peu importe le regard des autres. Blossom quand à elle, est la féministe du groupe, qui va aux manifestations et remet en place les machos sur son chemin. J’ai apprécié la réflexion sur le féminisme qui au final, peut prendre différentes formes !

Pas très sportive mais en bonne forme, Fleur va découvrir la boxe sur un concours de circonstances et apprécier, malgré la difficulté des entrainements ! Ça lui donne l’impression de se dépasser, ça lui fait du bien et elle sent que ça l’aide à trouver son identité. La pratique de la boxe la fait vraiment s’affirmer au fil du récit. C’est assez inédit de trouver le monde de la boxe dans un young-adult, et c’est rafraichissant. Le monde de la boxe est très masculin et en faire ne fait pas partie des normes pour une femme, selon les stéréotypes du patriarcat. Mais les hommes du club admirent la détermination de Fleur malgré les obstacles, après avoir été condescendants et avoir ri de quelques blagues sexistes, et elle est rapidement respectée. C’est aussi un joli plaidoyer pour la boxe féminine ! Je trouve que l’évolution de son caractère face aux autres est vraiment bien menée, et à vrai dire, elle m’a donné envie de tenter ce sport. J’ai trouvé que ce roman dégageait une vraie force, il donne envie de se battre.

Parce que malgré les facilités scénaristiques, on ne tombe pas dans l’écueil habituel de la féministe parfaite. Son petit ami, elle sait bien qu’elle n’est pas amoureuse de lui, mais il la fait se sentir protégée, ils rigolent bien ensemble et ça lui suffit. Ici, la relation n’est pas une histoire d’amour, et ça repose, mais un prétexte pour dénoncer ce qu’on attend des femmes ! Faire de la boxe permet à Fleur de se rendre compte que son mec n’aime pas du tout qu’elle puisse prendre des kilos et manger comme quatre, parce que ce n’est pas très féminin et parce qu’elle serait plus musclée que lui, alors que ça lui fait du bien à elle et que ce devrait être la seule chose qui lui importe. Même quand une autre romance se profile, elle est simplement suggérée sans insister dessus.

J’ai également apprécié que soit évoquée la sur-protection de la mère de Fleur, qui cache un sacré secret et la manière dont la jeune femme vit avec ça au quotidien et s’en détache de plus en plus en faisant ses propres choix. Plusieurs fois, elle se rend compte de ses privilèges, et ce n’est pas très courant dans les romans autour du féminisme, souvent très blanc. Elle se remet en question, et écoute, et c’est de cette manière qu’elle prend de meilleures décisions. Bref, ce n’est pas un chef d’oeuvre et pas mal d’éléments sont simplement survolés mais c’est un joli roman qui fait du bien !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s