CHRONIQUE #153 | Lord Jeffrey T.2

𝓖𝑒𝓃𝓇𝑒 : Bande-dessinée jeunesse

𝓣𝒾𝓉𝓇𝑒 : Lord Jeffrey T.2 – La nuit du cerf

𝓐𝓊𝓉𝑒𝓊𝓇 : Hemberg & Hamo

𝓔𝒹𝒾𝓉𝒾𝑜𝓃 𝑒𝓉 𝓟𝒶𝓇𝓊𝓉𝒾𝑜𝓃 : Kennes (2020)

𝓝𝑜𝓂𝒷𝓇𝑒 𝒹𝑒 𝓅𝒶𝑔𝑒𝓈 : 64 pages

ℛ𝑒́𝓈𝓊𝓂𝑒́ : Fraîchement arrivé dans un collège destiné à former les futurs espions de Sa Majesté, Jeffrey Archer s’est vu proposer un marché par l’excentrique directeur des lieux: l’endroit où il a planqué la clé retrouvée dans le pardessus de son père contre sa liberté. Jeffrey hésite car il n’a aucune confiance en cet homme vaniteux qui prétend vouloir l’aider. Heureusement, il va trouver une alliée inattendue en la personne d’Eléonore. Avec sa camarade, il va explorer le dédale de couloirs du collège et découvrir le secret qui se cache derrière la porte du Terrier, l’unique endroit interdit aux pensionnaires.

ligne-rose

𝚂𝙴𝚁𝚅𝙸𝙲𝙴 𝙿𝚁𝙴𝚂𝚂𝙴 – 𝙴𝙽 𝙿𝙰𝚁𝚃𝙴𝙽𝙰𝚁𝙸𝙰𝚃 𝙰𝚅𝙴𝙲 𝙻𝙰 𝚅𝙾𝙸𝚇 𝙳𝙴𝚂 𝙻𝙴𝙲𝚃𝚁𝙸𝙲𝙴𝚂

Un second tome toujours aussi rythmé mais bien plus sombre et qui perd le lecteur par son nombre de questions sans réponses.

Retrouvez ma chronique du tome 1.

ligne-rose

Ayant fort apprécié le premier tome mystérieux où l’on faisait la connaissance de Jeffrey et de son chien, je m’attendais à plus pour celui-ci. Bien que faisant avancer l’histoire, il emmêle encore plus l’intrigue et n’apporte pas beaucoup de réponses. Pourtant, on continue de tourner les pages avec intérêt pour connaitre la suite et le rythme est dynamique. 

L’atmosphère est assez sombre au sein de cette école qui semble former des enfants pour devenir agent secret, mais qui cache finalement des secrets bien plus terribles. En effet, lorsque les jeunes gens ont fini leur apprentissage, ils sont censés rentrer chez eux…. mais rien n’est moins sûr et la fameuse « nuit du cerf » du titre va nous en apprendre plus. La partie interdite aux enfants rappelle Harry Potter, cependant, ce qui s’y cache est bien plus glauque, tout comme la volonté des dirigeants de ce lieu de faire du mal autour d’eux.

© Kennes

Il est difficile de faire confiance aux autres personnages, seul Jeffrey et Eleonore restent constants avec leur courage et leur entraide. On ne parvient pas à savoir qui leur veut vraiment du bien, et ce, jusqu’au bout. Même la police n’est pas claire dans l’histoire et seul un agent qui parviendra à se sortir du complot aide la mère de Jeffrey à retrouver à la fois son fils et son mari. L’ensemble manque de contexte pour apparaitre crédible, ce qui n’était pas le cas dans le premier tome, bien plus clair et lisible.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s