CHRONIQUE #147 | Le Cirque Angélique

𝓖𝑒𝓃𝓇𝑒 : Fantastique

𝓣𝒾𝓉𝓇𝑒 : Le Cirque Angélique T.1

𝓐𝓊𝓉𝑒𝓊𝓇 : Amélie Dion

𝓔𝒹𝒾𝓉𝒾𝑜𝓃 𝑒𝓉 𝓟𝒶𝓇𝓊𝓉𝒾𝑜𝓃 : BeetleBooks Publishing (2020)

𝓝𝑜𝓂𝒷𝓇𝑒 𝒹𝑒 𝓅𝒶𝑔𝑒𝓈 : 366 pages

ℛ𝑒́𝓈𝓊𝓂𝑒́ : Punie par ses parents, Angéline, dix-sept ans, est contrainte de passer l’été à travailler dans un cirque. Pour cette citadine plus encline aux soirées branchées de la capitale qu’à la vie en caravane, cette condamnation sonne comme le pire des châtiments. Sur place, elle tente tant bien que mal de s’accommoder à ce nouvel environnement. Elle est loin de se douter que la magie du cirque lui réserve encore quelques surprises. Car dans une roulotte tenue à l’écart du camp, une étrange créature est gardée prisonnière. Lorsqu’Angéline le découvre, tout bascule. Elle se retrouve malgré elle investie d’une mission qui la dépasse. Aux côtés de Mathéo, le jeune trapéziste, elle fera tout son possible pour délivrer le cirque de la menace qui pèse sur lui depuis plusieurs générations, à ses risques et périls…

ligne-rose

𝚂𝙴𝚁𝚅𝙸𝙲𝙴 𝙿𝚁𝙴𝚂𝚂𝙴

Un roman fantastique entraînant et mystérieux qui nous plonge dans l’univers du cirque, avec ses secrets.

ligne-rose

Je vous avoue que j’ai eu un peu peur en commençant ce roman. On découvre le personnage d’Angeline, une jeune influenceuse parisienne assez superficielle qui vit un peu en dehors du vrai monde et que ses parents punissent en l’envoyant dans le cirque où son père a passé sa jeunesse, pendant l’été. Elle paraissait assez égocentrique et je me suis dit qu’on allait avoir à faire à un personnage détestable. Heureusement, la suite m’a détrompée ! Elle s’est avérée réfléchie et plutôt attachante, ses réflexions m’ont beaucoup plu. J’avais également peur de la romance, mais j’ai été tout aussi surprise, dans le bon sens, puisqu’elle n’est pas très présente. Elle est plutôt douce et intellectuelle et j’ai bien aimé les joutes verbales et l’humour autour des deux personnages. Même si on retrouve l’habituelle jalousie et les réactions excessives, les personnages restent crédibles et agréables, et ça change !

Je ne suis pas particulièrement fan du monde du cirque, parce que ce n’est pas un univers que je connais beaucoup. J’ai bien apprécié le découvrir ici, avec les différents métiers, la manière de fonctionner en famille… mais aussi leur passion et le travail intense qu’ils doivent mener. Je me sentais vraiment immergée au milieu des caravanes ! On voit les difficultés financières auxquelles ils font face, et les extrémités jusqu’où ils préfèrent aller quitte à se mettre en danger. L’autrice mène une réflexion que j’ai trouvé très pertinente sur le pouvoir, le renoncement… et la violence qui peut en découler. Tout l’intérêt de l’histoire est cette impression de huis-clos constant, puisqu’on ne sort pas une seule fois du cirque, et la force du secret qui pèse sur chacun des personnages depuis des générations, les faisant vivre en partie dans l’attente et la peur.

Je ne m’attendais pas à une intrigue fantastique aussi poussée ! L’aspect mystique est vraiment bien travaillé et le suspense dure jusqu’au bout. Toutes ces références aux âmes soeurs, que je connaissais déjà et au domaine angélique sont très intéressantes à suivre, cela donne une ambiance un peu inquiétante vu les secrets qui pèsent sur le cirque. J’ai trouvé la résolution successive de ces mystères parfaitement bien menée ! Angeline a eu une réaction très humaine, puisque quand on nous dit de ne pas faire quelque chose, on est poussés par la curiosité. La prophétie qui accompagne le fameux mystère a tendance à nous lancer sur de fausses pistes, et on comprend tout en même temps que les personnages.

Les personnages secondaires sont très nombreux mais je les ai beaucoup aimés. De l’ange, au final très humain dans ses réactions et très complexe, à la mère de Mathéo, avec le petit frère absolument adorable et qui apporte une touche d’innocence, je trouve qu’ils sont tous utiles pour l’intrigue. Mathéo lui, est parfois un peu agaçant dans sa manière d’agir mais je l’ai trouvé très touchant dans sa colère, il a vécu des choses très difficiles et qu’il soit resté aussi fondamentalement bon est exceptionnel. Le style d’écriture de l’autrice est très fluide et agréable, donnant envie d’en savoir plus. À vrai dire, je l’ai lu en trois heures ! La fin est logique très ouverte et laisse présager une suite pleine de rebondissements, même si elle parait un peu fade par rapport au roman dans son entier. Pour un premier roman, c’est une vraie réussite à laquelle je ne m’attendais pas !

3 commentaires sur « CHRONIQUE #147 | Le Cirque Angélique »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s