CHRONIQUE #142 | Les brumes d’Avallach

𝓖𝑒𝓃𝓇𝑒 : Fantastique

𝓣𝒾𝓉𝓇𝑒 : Les brumes d’Avallach

𝓐𝓊𝓉𝑒𝓊𝓇 : Marah Woolf

𝓔𝒹𝒾𝓉𝒾𝑜𝓃 𝑒𝓉 𝓟𝒶𝓇𝓊𝓉𝒾𝑜𝓃 : Michel Lafon (2014)

𝓝𝑜𝓂𝒷𝓇𝑒 𝒹𝑒 𝓅𝒶𝑔𝑒𝓈 : 344 pages

ℛ𝑒́𝓈𝓊𝓂𝑒́ : Après le décès de sa mère, Emma, dix-sept ans, quitte les États-Unis pour rejoindre la seule famille qui lui reste sur la petite île de Skye en Écosse. Là-bas, elle rencontre Calum, un étrange jeune homme. Tour à tour prévenant et glacial, il semble cacher un secret inavouable. Ce que l’adolescente ignore, c’est qu’en se rapprochant de lui elle les met tous les deux en danger de mort. Emma découvrira que les légendes des brumeux Highlands sont plus réelles et dangereuses qu’elle ne l’aurait imaginé. Et qu’avec Calum ils sont peut-être le dernier espoir de deux mondes que tout oppose.

ligne-rose

Une histoire d’amour vue et revue à la Twilight mais aux légendes innovantes et mystérieuses.

ligne-rose

La romance était parfois mignonne mais, n’appréciant pas trop ça, je l’ai trouvée en grande majorité insupportable. Elle m’a surtout beaucoup rappelée Twilight, avec le trope du « je t’aime mais on ne peut pas être ensemble car cela te mettrait en danger pauvre jeune femme humaine qu’il faut protéger – ta gueule – ». Emma est une véritable girouette, tout comme Calum, il n’y en a pas un pour rattraper l’autre. Elle n’a aucune volonté propre, semble oublier son deuil très rapidement et a une véritable obsession pour un gars qu’elle ne connait même pas et qui la rejette en plus. Bref, un pur cliché, avec un caractère typique des romances, même pas attachante. Elle ne se préoccupe que d’elle tandis que sa cousine avait l’air d’avoir des secrets également que j’aurais aimé voir creusés. Je n’ai eu aucune attache émotionnelle, j’ai même eu envie de la frapper violemment contre un mur à plusieurs reprises pour lui remettre les idées en place.

L‘histoire familiale autour d’Emma est intéressante, on a une impression de huis-clos avec le village et ses mystères. Les relations formées entre les cousins sont très mignonnes, avec la tante de la jeune fille également, pleines de confiance et de respect. Le village est sympathique, avec les paysages des falaises, le pub où les jeunes se rejoignent, la librairie cosy… Malheureusement, le rythme du récit est totalement inégal, plutôt plat pendant la majeure partie et s’accélère à la fin avec des milliers de révélations bien trop tirées par les cheveux. Cela ne parait pas naturel du tout, et tout arrive comme si c’était ajouté pour donner de l’importance à la jeune fille, comme si elle était l’élue et que de ce fait, une résolution deviendrait plus facile.

Le seul point que j’ai vraiment apprécié et qui m’a étonné, ce sont les légendes sur le peuple des shellycoats, sortes de sirènes en Ecosse. C’était très sympathique, plutôt travaillé, avec un véritable univers, mais peut-être trop d’emprunts à droite et à gauche, qui enlèvent l’aspect original du roman. D’ailleurs, en un sens, on peut le rapprocher de la petite sirène ! J’ai adoré la découverte de l’Ecosse qui nous est proposée avec un road-trip familial à travers le pays, des paysages aux légendes, en passant par les monuments historiques. C’était vraiment intéressant, bien décrit et très visuel, un petit moment agréable, mais court !

Bref, ce fut gentillet et sympathique, entrainant et accrocheur mine de rien puisque je l’ai lu en trois heures en pleine nuit, mais vu et revu. De plus, les tomes sont tous sortis en allemand mais seul le premier a été traduit en français. Donc, détestant cette langue, je n’irais pas m’y risquer et je pense pouvoir continuer à vivre sans problèmes sans connaitre la suite, qui semble également peu originale. Mais il était dans ma PAL depuis 300 avant J.C., donc je suis satisfaite de l’en avoir sorti, et étonnée de l’avoir somme toute plutôt apprécié. Je suis vraiment bon public je trouve !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s