CHRONIQUE #118 | 𝒰n palais d’épines et de roses

couv17953587

𝓖𝑒𝓃𝓇𝑒 : Fantasy

𝓣𝒾𝓉𝓇𝑒 : Un palais d’épines et de roses

𝓐𝓊𝓉𝑒𝓊𝓇 : Sarah J. Maas

𝓔𝒹𝒾𝓉𝒾𝑜𝓃 𝑒𝓉 𝓟𝒶𝓇𝓊𝓉𝒾𝑜𝓃: La Martinière Jeunesse (2017)

𝓝𝑜𝓂𝒷𝓇𝑒 𝒹𝑒 𝓅𝒶𝑔𝑒𝓈 : 525 pages

ℛ𝑒́𝓈𝓊𝓂𝑒́ : En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l’irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels. Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n’a rien d’un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse. Et quel est ce mal qui ronge le royaume et risque de s’étendre à celui des mortels ? A l’évidence, Feyre n’est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d’origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ?
Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.

ligne-rose

𝒰ne petite surprise pour ce premier tome, avec un univers fantastique intéressant mais pas assez exploité à cause de la romance.

ressenti-livre

𝒪n entend parler de cette saga sur la bookosphère depuis des années, elle a un nombre d’adeptes impressionnant et tout le monde bave visiblement sur l’un des Fae dont il est question dans l’histoire. J’ai entendu beaucoup de bien, mais aussi beaucoup de mal car elle est très controversée à cause de points problématiques. Je m’attendais donc à détester de toute mon âme et à lui faire une jolie critique véhémente comme ça me manque, ça fait longtemps que j’ai pas lu de livres de merde là. Je suis presque déçue d’avoir apprécié, du coup. En effet, ce n’est pas aussi désastreux que ce que je pensais, détestant pourtant la romance, les scènes de cul sans intérêt et les triangles amoureux ! On sent qu’il va devenir problématique dans les prochaines tomes mais celui-ci est plutôt agréable au final.


𝐼l faut appuyer sur le fait que la lecture est extrêmement fluide et rapide, c’est un vrai page turner malgré le nombre de pages. Contrairement à beaucoup, j’ai préféré la première partie du récit, plus crédible notamment dans le comportement de Feyre, le personnage principal. La Belle et la Bête n’est pas mon conte favori, il est devenu plus sympathique par cette réécriture. J’ai apprécié que Feyre ne se laisse pas faire (lol), qu’elle ait de la répartie, des peurs et une méfiance réalistes et qu’elle agisse assez logiquement (notamment lorsqu’on lui interdit quelque chose sans explications et qu’elle va voir, comme toute personne constituée normalement et curieuse). On ne tombe pas non plus dans le cliché total de la meuf sans défense qu’il faut secourir tout le temps. Elle est assez forte, chasse, est rusée, bref elle sait se défendre et c’est un point agréable, bien qu’insuffisant face au reste. Une nouvelle fois, l’autrice utilise un rouage connu, celui de la fille que la famille n’aime pas tant que ça et qui donc n’a pas beaucoup d’attaches. Mais j’ai vraiment apprécié la manière dont elle a retourné ça au final, ça rend Feyre très humaine et attachante, même si j’ai apprécié ses soeurs au final, sous son point de vue.


ℒ’univers parait absolument fascinant, je souhaite lire la suite uniquement pour découvrir les autres Cours, tant celle du Printemps est belle et joliment décrite. On sent qu’il y a un véritable potentiel en fantasy, malheureusement, il n’est pas assez exploité… Et c’est le gros point noir, car la romance prend le pas et le reste est survolé. J’adore quand la magie est explicitée, qu’on a des détails… là les Fae ont des pouvoirs grave intéressants mais on n’explique pas comment, à quoi ils correspondent, pourquoi… J’ai retrouvé pas mal d’humour, j’ai ri à plusieurs reprises et c’est positif pour moi. J’ai adoré l’antagoniste, pour une fois ! On retrouve une vraie garce, dont le background est saisissant et explique son caractère, qui n’hésite pas à être horrible et sans pitié jusqu’au bout ! Les dernières pages sont vraiment cool parce que je ne pensais pas que l’autrice irait si loin, même si elle gâche tout avec une solution de facilité. On a une juste répartition de scènes de violences bien trash et de douceur et d’amour, j’ai beaucoup aimé et j’ai quand même eu de l’affection pour le couple Feyre / Tamlin bien que je vois la suite venir gros comme une maison.


𝒫arlons des défauts. On retrouve le travers de la fille qui se trouve moche alors qu’elle est belle et que tout le monde lui dit, ainsi que l’idée de l’élue qui passe de simple humaine à meuf ultra puissante d’un coup ou encore le fait que malgré ses compétences, elle soit trop surprotégée et à la merci des Fae. Bordel ce qu’elle peut être inconstante ! Un coup oui, un coup non, elle hait les Immortels et en aime un au bout de trois jours en étant prête à se sacrifier pour lui ? Ces mêmes Fae sont intéressants, mais tous trop parfaits et manquent de crédibilité. J’ai eu beaucoup de mal à m’attacher aux personnages, alors qu’ils ont pourtant un passé bien travaillé dans ce tome et que leurs réactions s’expliquent. En plus, on insiste constamment sur leur beauté, c’est bon, on a compris. Les scènes de sexe ne sont pas trop désagréables ici, plutôt bien dosées et surtout respectueuses. On sent beaucoup de respect et de tendresse entre les personnages malgré tout, et c’est ce que je ne vais pas apprécier dans le prochain, les relations devenant très toxiques. On sent que l’autrice aime la romance et les histoires de fesse, sûrement plus que la fantasy et c’est un peu dommage.

treize

13 commentaires sur « CHRONIQUE #118 | 𝒰n palais d’épines et de roses »

  1. Rolala ce bouquin… XD j’ai pas aimé l’univers du coup, j’avais rien à quoi me raccrocher. A part l’écriture à la limite qui est jolie. Mais sinon, c’était loin d’être fameux ! J’adore la dernière phrase de ta chronique mdr
    Kin

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai littéralement dévoré le premier tome il y a quelques années déjà et j’ai encore plus aimé le second tome, même si je suis d’accord avec certains points que tu as relevé dans ta chronique concernant le caractère instable et irréaliste du personnage principal. J’imagine qu’on ne peut pas tout avoir, et qu’il y aura toujours des points négatifs pour nous faire grincer des dents 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Franchement, je me retrouve bien dans ta review ; j’ai adoré le début du livre, quand l’autrice prenait le temps de poser l’univers, de nous présenter Feyre. J’ai trouvé ses réactions tellement logiques, humaines. J’ai aussi beaucoup aimé la thématique familiale, la façon dont ça s’est tourné, alors que c’était mal parti. Bien qu’un peu creux vers le milieu du livre, je n’avais rien à lui reprocher jusqu’à l’apparition de Rhysand et ses actions très problématiques, et je reste tellement en colère que ça gâche mon ressenti final sur le livre. Lorsque j’y réfléchis, je me dit que ce livre tient bien en stand alone, et que c’est une chouette réécriture de LBELB. J’ai peur de lire la suite car je sens que je vais m’indigner dix fois plus, et que les raccourcis que prendra l’autrice vont me faire voir rouge. A voir si je franchis le pas!

    Aimé par 1 personne

    1. Je trouve que la chronique décrit mieux que le post Insta la façon dont je me tiens entre « j’ai aimé et « j’ai pas aimé » en fait ! Contrairement aux autres, on préfère grave la première partie, comme si on savait que tout le reste dès le milieu et jusqu’à la fin de la saga allait nous déplaire mdr. Je veux le lire juste pour pouvoir en faire une critique bien comme il faut sur ses aspects problématiques !

      Aimé par 1 personne

  4. MAIS … J’ai ri omg Surtout pour les histoires de fesses. En tout cas, ça me donne vraiment envie de le lire surtout que perso la Belle et la Bête est mon conte préféré mais j’ai vraiment peur de détester. En tout cas, j’ai hâte de lire ton avis sur le deuxième tome et là je vais sortir le popcorn.

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s