CHRONIQUE #112 | 𝒦ing Charlie

couv11084197

𝓖𝑒𝓃𝓇𝑒 : Jeunesse

𝓣𝒾𝓉𝓇𝑒 : King Charlie

𝓐𝓊𝓉𝑒𝓊𝓇 : Delphine Pessin

𝓔𝒹𝒾𝓉𝒾𝑜𝓃 𝑒𝓉 𝓟𝒶𝓇𝓊𝓉𝒾𝑜𝓃 : Poulpe Fictions (2020)

𝓝𝑜𝓂𝒷𝓇𝑒 𝒹𝑒 𝓅𝒶𝑔𝑒𝓈 : 168 pages

ℛ𝑒́𝓈𝓊𝓂𝑒́ : Et si du jour au lendemain, vous deveniez… chien ? Charlie est un enfant-roi. La preuve, il porte une couronne sur la tête. Couvé par ses parents, il fait la loi partout où il passe : il terrorise les chiens de son quartier, méprise ses camarades d’école… jusqu’au jour où une sorcière, pour le punir, le transforme en chien King Charles ! Aidé par une bande de cabots affectueux, il devra tout faire pour retrouver forme humaine, et même tenter de devenir plus gentil !

ligne-rose

𝚂𝙴𝚁𝚅𝙸𝙲𝙴 𝙿𝚁𝙴𝚂𝚂𝙴

𝒰n petit roman original et gentiment moralisateur, très juste, avec de belles valeurs d’amitié et d’humilité !

ressenti-livre

𝒥e trouve que l’idée de transformer un humain en animal, et surtout en chien, est excellente car elle rapproche le lecteur ! On arrive à se mettre à sa hauteur et le message passé par l’autrice est d’autant plus percutant. Charles était en effet méchant avec les chiens, qui vont ensuite lui tendre le main (ou la patte) et l’aider car il n’y a pas de jugement de valeur chez eux. Ses réactions sont très évolutives et réalistes, il reste longtemps le petit être égoïste et devient un meilleur humain, même s’il est loin d’être parfait au final. Au début, il est vraiment insupportable, c’est super bien pensé par l’autrice, on a juste envie de lui mettre des baffes, il pense que tout lui est dû et on en vient à être content de ce qui lui arrive !


𝒞’est très rapide à lire, fluide et direct, on comprend le message rapidement et c’est excellent, à faire lire à tous les enfants, quelle que soit leur éducation. Il y a quelques messages subliminaux sympathiques pour les adultes, notamment la force lorsqu’on est un groupe, à utiliser pour faire le bien, et l’abandon des animaux, que j’ai trouvé très bien amené. J’ai apprécié la petite bande de chiens, avec Papy, Fifille et Démon, chacun bien différent, mais tous unis par l’amitié, qui n’hésitent pas à accueillir un nouveau membre dans le besoin, sans rien demander en retour. Ils sont très drôles et un peu caricaturés, mais j’ai vraiment aimé voir le monde à travers leurs yeux, en même temps que Charlie !


ℒa touche de fantastique avec la sorcière est très amusante, bien qu’on s’inquiète à un moment de son véritable but ! On manque un peu de compréhension lors de la métamorphose de Charles en Charlie, notamment avec ses parents, qui ne réagissent pas face à sa disparition. Leur réaction face au chien était un peu triste d’ailleurs, car au final, Charles est le seul qui a compris. Seule la toute fin aurait mérité selon moi un peu plus de suivi avec la bande de chiens, mais je pense que Charles saura très bien se faire comprendre ! Et la vision qu’il a en retournant en classe me laisse à penser qu’il va pouvoir faire ses preuves.

seize

4 commentaires sur « CHRONIQUE #112 | 𝒦ing Charlie »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s