CHRONIQUE #104 | 𝒜pprentie princesse

couv75042142

𝓖𝑒𝓃𝓇𝑒 : Jeunesse

𝓣𝒾𝓉𝓇𝑒 : Rosewood Chronicles T.2 – Apprentie Princesse

𝓐𝓊𝓉𝑒𝓊𝓇 : Connie Glynn

𝓔𝒹𝒾𝓉𝒾𝑜𝓃 𝑒𝓉 𝓟𝒶𝓇𝓊𝓉𝒾𝑜𝓃 : Casterman (2020)

𝓝𝑜𝓂𝒷𝓇𝑒 𝒹𝑒 𝓅𝒶𝑔𝑒𝓈 : 487 pages

ℛ𝑒́𝓈𝓊𝓂𝑒́ : Après une première année mouvementée, Lottie et Ellie font leur retour à Rosewood. À peine sont-elles arrivées que d’étranges événements se produisent… Les élèves sont empoisonnés les uns après les autres. Serait-ce l’œuvre de Léviathan, cette mystérieuse organisation découverte quelques mois plus tôt ? Lottie et Ellie sont déterminées à le savoir. Mais le danger n’est jamais bien loin…

ligne-rose

𝚂𝙴𝚁𝚅𝙸𝙲𝙴 𝙿𝚁𝙴𝚂𝚂𝙴

𝒰ne excellente suite, qui approfondit les caractères et les relations des personnages, tout en plongeant le lecteur au milieu de nombreux mystères à résoudre.

Vous pouvez trouver ma chronique du premier tome ici.

ressenti-livre

𝒜près le coup de coeur du premier tome, j’étais impatiente de poursuivre les aventures du petit trio au sein de l’école de Rosewood. Et je n’ai pas été déçue ! Ce tome est encore plus mystérieux, l’ambiance toujours aussi particulière, brumeuse et entrainante, avec des personnages qui évoluent d’une belle manière. D’ailleurs, notre trio se transforme en un véritable petit groupe et ce n’est pas pour me déplaire, les caractères se mélangent et se complètent à merveille. Le rythme est toujours aussi fluide, les actions s’enchainent sans nous perdre. On résout quelques mystères, comme l’identité de l’inventeur de Rosewood, dont on avait déjà parlé dans le précédent, et les jeunes doivent contrecarrer le plan de l’organisation des Léviathans, qui souhaitent contrôler les jeunes puissants de ce monde. Au début, ça paraissait très gentillet mais au fur et à mesure, on se rend compte qu’il y a une manipulation à grande échelle en cours, et c’est assez flippant. La fin n’est d’ailleurs pas pour me rassurer, je crains le pire pour la Sénéchale et le Partisan dans le troisième tome !


𝒥e trouve les relations entre les personnages bien développées dans ce tome. Individuellement, leur évolution est réaliste et intéressante à suivre, mais leurs interactions sont très importantes également. Celle entre Lottie et Ellie me plait particulièrement, et j’apprécie le chemin qu’emprunte l’autrice à leur propos, laissant moins d’ambiguïté que dans le premier tome. Leur confiance et leur loyauté l’une dans l’autre est adorable malgré les épreuves, et je trouve qu’elles se confondent presque l’une dans l’autre au niveau de leurs rôles de princesses et sénéchales. Le rôle de Jamie me chagrine un peu, c’est l’un des seuls points qui ne m’a pas trop plu. J’ai eu très peur d’une sorte de triangle amoureux et la solitude du Partisan m’inquiète un peu, son caractère est vraiment particulier, je pense que c’est le personnage qui m’a le moins parlé dans ce tome. J’ai adoré Binah, elle est tellement géniale et intelligente, c’est un bonheur de la voir mettre son nez dans les affaires du trio, je suis ravie ! Anastasia m’a parue moins antipathique que précédemment, car elle montre plus ses sentiments et l’on s’attache à elle.


ℒ’un des points les mieux traités dans ce tome, c’est la quête d’identité. Je trouve la réalisation de l’autrice très impressionnante, on peut saisir l’évolution de Lottie au cours du roman, avec un personnage au départ très apeuré, qui suit son mantra de princesse appris petite, et qui au final comprend ce qu’il veut dire et parvient à l’appliquer de manière déterminée. On évoque la recherche des origines, en parallèle avec celle de Jamie, qui lui ne parvient pas à avancer. Ce tome se concentre beaucoup sur elle, sans laisser pour autant les autres personnages de côté, mais c’est elle qui a la plus belle évolution. Il y a une très grosse révélation passionnante à suivre, même si je l’avais déjà devinée au début du roman, on rentre encore plus dans l’ambiance princesse et conte de fée, même si en réalité, la situation est devenue telle quelle à cause de la société assez violente, notamment envers les femmes.


𝓔n vérité, on reconnaît assez rapidement certains schémas dans l’intrigue, on devine les problèmes de certains personnages mais ça ne m’a pas dérangé car ça reste entrainant. C’est une nouvelle fois une ambiance très mystérieuse avec de nombreux dangers à vaincre pour de jeunes gens, mais qui ont de telles ressources qu’ils doivent grandir plus vite que prévu. J’adore le fait qu’on suive plein d’enquêtes à la fois et que tout se recoupe très logiquement et de manière immersive. Je les ai trouvé bien recherchées et assez passionnantes, notamment avec l’histoire du piano ! J’espère qu’on restera dans une ambiance similaire dans le troisième tome parce que là, il y avait encore pas mal de jolis moments et d’humour, et vu la fin du tome, je crains qu’il ne soit plus sombre… On sort clairement du cliché des princesses où tout est fait de rose et de ciel bleu, là, les roses sont empoisonnées et le ciel un peu brumeux, pour notre plus grand plaisir !

dix-huit

2 commentaires sur « CHRONIQUE #104 | 𝒜pprentie princesse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s