CHRONIQUE #78 | 𝒫rincesse Incognito

couv74051545

𝓖𝑒𝓃𝓇𝑒 : Jeunesse

𝓣𝒾𝓉𝓇𝑒 : Rosewood Chronicles T.1 – Princesse Incognito

𝓐𝓊𝓉𝑒𝓊𝓇 : Connie Glynn

𝓔𝒹𝒾𝓉𝒾𝑜𝓃 𝑒𝓉 𝓟𝒶𝓇𝓊𝓉𝒾𝑜𝓃 : Casterman (2019)

𝓝𝑜𝓂𝒷𝓇𝑒 𝒹𝑒 𝓅𝒶𝑔𝑒𝓈 : 520 pages

ℛ𝑒́𝓈𝓊𝓂𝑒́ : Lottie Pumpkin, jeune fille d’origine modeste, rêve de devenir une princesse. Grâce à une bourse, elle va réaliser son vœu et intégrer la prestigieuse école de Rosewood. Ellie Wolf, princesse de Maradova, rêve, elle, de passer inaperçue. Elle aussi a hâte de rejoindre Rosewood… mais pour échapper à ses devoirs royaux. Quand le hasard place Lottie et Ellie dans le même dortoir, c’est l’occasion idéale pour réaliser leur souhait le plus cher… en échangeant leurs identités. Mais à Rosewood, si tout semble merveilleux en apparence, chaque jour est un piège et chaque recoin dissimule un ennemi…

ligne-rose

𝒰n véritable coup de coeur pour ce petit pavé, rempli de personnages que j’ai adoré, de mystères à résoudre, à l’image d’un Harry Potter version princesses, et dont l’ambiance un peu brumeuse fait penser à du fantastique.

ressenti-livre

𝒞ontrairement à certaines youtubeuses françaises dont je tairais le nom (hm, hm), Connie Glynn a réalisé un superbe travail dans ce roman, qui n’est jeunesse que d’apparence pour moi. On suit des problématiques plus ou moins violentes, parce que le monde de la royauté / des puissants en général est loin d’être rose, et si on envie parfois leur vie de luxe, en vérité, ils sont loins d’être heureux. Ce livre explore parfaitement ce côté sombre, avec tout de même des tentatives de meurtre et de l’intimidation. Sur des enfants de près de 15 ans, c’est tout de même assez violent. Mais je garde le sentiment d’une lecture pleine de joie et de douceur au final. J’ai lu ce roman en quelques heures seulement, la lecture est fluide et très addictive, les pages se tournent sans même s’en rendre compte et arrivé à la fin, on ne veut que lire la suite. Il me faudra attendre l’année prochaine pour la lire en VF 😦


𝒥’ai eu un gros coup de coeur pour les personnages et particulièrement pour Lottie. J’ai lu quelques chroniques où on la trouvait naïve et où globalement, les personnages étaient vus comme peu matures et au caractère insupportables. Je trouve que c’est tout le contraire, personnellement. Il y a de véritables réflexions sur l’amitié, la loyauté, les mensonges pour protéger les autres mais où l’on oublie de prendre soin de soi… C’était très adulte pour moi et j’ai adoré suivre l’évolution du caractère des personnages et leurs relations. Ellie et Lottie sont deux opposés mais se complètent extrêmement bien, leur relation est très touchante et elles seraient prêtes à tout pour l’autre, malgré le statut de l’une qui devrait normalement l’en empêcher à cause de sa protection. L’autrice a su éviter avec brio les caricatures.


ℒottie est au départ rêveuse et cherche les paillettes, mais elle a déjà un lourd passé (et présent) et est tout sauf naïve, mais plutôt travailleuse et déterminée. Ellie est géniale, j’adore son personnage rebelle avec un gros coeur pas très bien caché. Découvrir Jamie a été très agréable aussi, c’est un excellent trio. Ceux qui gravitent autour d’eux sont également intéressants, chacun a ses faiblesses et il y en a pas mal qui ont encore beaucoup à nous apprendre. Les relations entre plusieurs personnages dépassent l’amitié mais il n’y a pas encore de romance, c’est difficile de savoir où ça va nous mener, à vrai dire, je shippe le trio ensemble :’) Ça laisse de nombreuses possibilités et j’ai hâte de voir comment ils vont se dépêtrer ! Ils sont tous également plein d’humour et c’est un aspect toujours appréciable !


𝒞omme dit plus haut, on a des vibes d’Harry Potter, mais sans la magie. Le pensionnat de Rosewood est destiné aux enfants des grands de ce monde et à de très rares boursiers. Il est divisé en trois maisons, avec des sortes de préfets et des têtes de maisons. Les élèves y arrivent habituellement à 11 ans, également. Je pense que l’autrice a clairement voulu y faire un petit clin d’oeil, et le plus étonnant, c’est que sans élément fantastique, on ressent de la magie ! L’ambiance du roman est assez enchanteresse, peut-être grâce à l’endroit qui parait magnifique et accueillant, et à de nombreux mystères, des passages secrets aux rumeurs qui circulent. J’ai hâte de voir comment les personnages vont pouvoir se sortir de cette interversion et de ce gros mensonge qui a pris une ampleur phénoménale et a des conséquences très dangereuses…

coup de coeur

5 commentaires sur « CHRONIQUE #78 | 𝒫rincesse Incognito »

      1. Je vis en Irlande et elle vient régulièrement à un petit salon YA qu’une librairie de Dublin organise chaque année. J’y suis allée par curiosité l’année dernière et j’ai adoré sa personnalité, ce qu’elle présentait et ce qu’elle disait (à travers les panels). Bref une super découverte, elle était adorable ♥

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s