CHRONIQUE #71 | 𝒵oomancie

couv73997865

𝓖𝑒𝓃𝓇𝑒 : Anticipation

𝓣𝒾𝓉𝓇𝑒 : Zoomancie

𝓐𝓊𝓉𝑒𝓊𝓇 : Adrien Tomas

𝓔𝒹𝒾𝓉𝒾𝑜𝓃 𝑒𝓉 𝓟𝒶𝓇𝓊𝓉𝒾𝑜𝓃 : Editions Lynks (2019)

𝓝𝑜𝓂𝒷𝓇𝑒 𝒹𝑒 𝓅𝒶𝑔𝑒𝓈 : 336 pages

ℛ𝑒́𝓈𝓊𝓂𝑒́ : Dans un monde dévasté par les guerres et les catastrophes, les hommes sont coupés les uns des autres par une colère incessante. À Kuala Lumpur, Spider, un hacker, échappe à de mystérieux ennemis, aidé par des araignées. Seuls survivants de la réserve de Mwanga, Kamili et Ushingi, l’un des derniers okapis, découvrent que l’ultime chance de l’espèce se trouve au cœur de l’Europe en ruines. À Paris, Faustine, trouve l’apaisement auprès des animaux du sanctuaire de Montvermeil. Quand une baleine échoue dans les Eaux, elle comprend que leurs âmes sont liées et que leur chant guérit les hommes de leur rage. Mais pour combien de temps ? Car les forces lancées sur la piste de Spider s’intéressent de très près à la jeune fille et au cétacé. Et les responsables du carnage de Mwanga n’étaient peut-être pas de simples braconniers.

ligne-rose

𝚂𝙴𝚁𝚅𝙸𝙲𝙴 𝙿𝚁𝙴𝚂𝚂𝙴

𝒞e roman sensible et engagé a été un véritable coup de coeur ! Je suis émerveillée par le talent de l’auteur pour dénoncer les actes des humains, on a à la lecture un mélange d’émotions en passant par la colère, le dépit et l’espoir, entre autres. C’est exécuté d’une main de maitre et je ne le trouve pas si Young-Adult, le contexte restant assez sombre…

ressenti-livre

𝒥e suis ravie d’avoir eu l’occasion de lire ce livre, c’est ce qu’on appelle une pépite ! J’ai adoré les personnages, l’explication de l’état actuel de la planète, l’intrigue, bref, tout, il n’y a pas un seul point noir ! Ce roman dénonce, et ne le fait pas à moitié, tout en évitant les clichés qui peuvent vite arriver lorsque l’on parle des actions de l’humanité. Je suis rentrée tout de suite dans le récit, c’est vraiment très fluide et dynamique malgré les différents points de vue. Au contraire, ils s’enchainent pour permettre au lecteur de voir la vie en 2080 aux quatre coins du monde. On découvre cette fameuse vie au fil de l’intrigue et ça fait froid dans le dos, parce que c’est ultra réaliste. Je pense d’ailleurs que c’est ce vers quoi on se dirige, à force de continuer nos conneries. Et ce roman nous permet de comprendre qu’une fois que c’est fait, il n’y a pas de retour possible. Mais aussi que quoi qu’il arrive, il y aura toujours des gens qui penseront au profit et au pouvoir, alors que le reste de l’humanité est à bout de souffle, au lieu de protéger la nature et nous avec. C’est ce à quoi on fait face actuellement, avec un réveil des populations, mais les gouvernements qui font l’autruche !


ℒe Japon a disparu, la majorité des îles aussi à cause de la montée des eaux, Venise et Amsterdam sont sous l’eau depuis plusieurs années, il n’y a des animaux que dans les sanctuaires dédiés à travers la planète, sinon ils sont mangés… La description de Paris m’a touché en plein coeur. Je n’arrive pas à imaginer ma ville comme ça, avec le niveau de l’eau au-dessus des arbres sur les quais de Seine, une ville flottante et la Tour Eiffel rehaussée, mais c’est si plausible… Je remercie tellement l’auteur pour sa réflexion sur la surpopulation, entre autres, l’intrigue montre bien que décider du sort des autres est horrible mais que si c’est pour sauver une partie de l’humanité, est-ce que ça ne vaut pas le coup ? C’est une question morale dont la réponse est très dure à trouver. Le sort de l’Europe également fait office d’un vrai coup de poing. C’est devenu le tiers-monde tandis que l’Afrique est le continent qui s’en sort le mieux. L’inversion de l’actualité fait sens, tout comme le fait que l’humain n’apprend pas des erreurs du passé. Les pays africains qui ont développé une technologie bien pratique la gardent pour eux et font payer au prix cher aux autres pays. Une réflexion de Kamili qui voit Paris dans cet état a un effet très puissant, il se demande comment son continent peut laisser ça arriver et ne rien faire pour eux, mais c’est ce que les occidentaux font actuellement….


𝒥’ai aimé tous les personnages, complexes et très différents, parce qu’au milieu de cet enfer sur Terre, on se raccroche à eux, qui sont les seuls personnes dotées d’empathie, pour tenir le coup. Lorsqu’ils commencent à comprendre et expérimenter les liens qui les relient à leurs animaux talismans, c’est encore plus fort et leurs explications et sentiments ont beaucoup résonné en moi. Je crois dur comme faire aux liens entre les humains et les animaux parce que j’ai l’occasion de l’expérimenter mais j’imagine que ça dépend des croyances et de la spiritualité de chacun. En tout cas, ce qui touchera tout le monde dôté d’un peu d’humanité, c’est le fait que l’on est tous plus apaisés, plus heureux près des animaux, et qu’ils nous permettent de garder de la joie et de l’empathie.


𝒞’est le cas pour nos personnages, qui sont dans un monde tellement violent et noir qu’ils sont tout le temps dans la colère. Un simple mauvais regard, comme ceux qu’on s’échange dans le métro, peut déclencher de véritables horreurs. Et les animaux arrivent à les calmer, Faustine avec la baleine, Kamili avec son okapi, Spider avec ses araignées et Nour avec son chat. J’ai adoré l’idée de l’auteur d’échanger les capacités entre les deux parties, ça donne de super scènes et le nom de zoomanciens, c’est beaucoup trop cool ! Ce roman montre que la Nature a tous les droits sur nous et qu’elle est surtout en droit de reprendre ce qu’on lui a volé, quelles qu’en soient les conséquences pour nous, il fallait réfléchir avant ! Vu la fin, ça m’a tout l’air d’être un one-shot et c’est vraiment réussi, je ne m’attendais pas aux révélations finales et à la tournure qu’a pris l’intrigue, et malgré la noirceur due au contexte, ce roman est un message d’espoir ! J’ai senti dès la moitié  que c’était un coup de coeur, c’est pour vous dire ! Jetez-vous dessus à sa sortie, le 22 août 😀

coup de coeur

3 commentaires sur « CHRONIQUE #71 | 𝒵oomancie »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s