CHRONIQUE #62 | Incarnae

couv1640213361481180_1090272481163971_1179120925371531264_o

Genre : Fantasy

Titre : Incarnae T.1 & 2

Auteur : Benjamin Sleijpen

Edition & Parution : Indépendant (2018/2019)

Nombre de pages : 199 & 229 pages

 

Résumé : Sur Ideos, une planète fantastique bouleversée il y a des siècles par un cataclysme, Malika est une jeune umi innocente du Désert de Verre. Armée de ses espoirs et ses rêves, elle décide de partir pour l’Axode, la ville cyclopéenne à la frontière de l’ombre et de la lumière. Par ce voyage, elle compte bien apprendre comment sauver son peuple de la désertification qui ronge son pays. Mais l’Axode est un endroit autrement plus dangereux que le désert éternel qu’elle a toujours connu.

ligne-rose

SERVICE PRESSE

L’auteur m’avait envoyé gentiment les deux premières saisons de ce projet, que j’ai trouvé très agréables à lire et pleines de beaux messages, et de beaux paysages visuels ! Une sorte de roman immersif où il est facile de se laisser emporter par l’histoire.

ressenti-livre

Le format est assez particulier, c’est la première fois que je vois un roman divisé en saisons, comme une série qu’on suivrait au fur et à mesure de l’écriture de son auteur !  Vous pouvez aussi le retrouver sous forme de jeu de rôle, où vous incarnerez un personnage de votre choix dans le grand univers régi par la source d’énergie du Mana ! Les deux premières saisons se lisent donc assez rapidement puisqu’on est dans les 200 pages, et pourtant le monde est vaste, bien pensé et les personnages très bien travaillés ! J’ai beaucoup apprécié ces deux bouts de roman, qui évoquent des thématiques importantes et touchantes, transposables à notre propre monde. C’est un roman écologique, de mon point de vue, qui prête à l’empathie et à la tolérance, avec des personnages complexes et terriblement attachants. Les mémoires que l’auteur a utilisé pour ramener le lecteur en arrière sur un point de vie des personnages sont essentiels et ajoutent à la compréhension des personnages, à l’opposé du manichéisme.

Le cataclysme arrivé sur Ideos est hyper intéressant et je trouve les explications sur le Mana logiques et assez réalistes. On rencontre deux mondes totalement différents, dans le désert où vit Malika et l’Axode, à l’opposé du mode de vie du précédent. Ils s’affrontent par le biais du personnage de Malika, qui parvient à les rapprocher alors qu’ils paraissent n’avoir rien à faire ensemble. Grâce à elle, l’auteur évoque également la question de l’immigration et la difficulté de se faire sa place dans un monde qu’on ne connait pas, où tout nous est étranger et que l’on nous regarde comme un être différent. Le principe des manas que chaque personne possède de manière différente et apprend à connaitre m’a beaucoup intéressée, j’ai hâte d’en savoir plus à ce sujet, surtout que Malika y est très liée et qu’elle amène beaucoup de mystère à ce sujet !Aucune description de photo disponible.

Malika est vraiment un personnage particulier, à laquelle je me suis attachée instantanément ! Elle est adorable, tellement naïve et crédule au départ, pensant que tout le monde est gentil et plein de bonnes intentions comme chez elle ! Elle ne comprend pas que les gens ne veuillent pas aider les autres sans attendre en retour ou qu’ils fassent du mal aux autres. Son évolution sur les deux saisons m’a impressionnée, on découvre des côtés de sa personnalité qu’elle-même ne connaissait pas, c’est un peu une quête initiatique. Ses crises amènent tellement de force dans le roman qu’elles étaient à la limite de me faire pleurer par leur puissance, j’ai trouvé ces instants très bien écrits et qui forcent à l’empathie.

Les autres personnages du roman sont également de grands atouts dans ce projet. Chacun a une histoire, plus ou moins sombre, et le passé les hante. Pourtant, ils ont un bon fond et m’ont beaucoup touchée. Je trouve qu’en à peine 400 pages, on approfondit beaucoup leur caractère et qu’on apprend à les connaitre, de telle manière que je pouvais presque prédire leurs réactions à l’avance. Dieritz et Rofen forment avec Malika un trio totalement improbable, mais ils se complètent au final. Ils apprennent les uns des autres à chaque aventure, qui sont nombreuses ! L’écriture est fluide, les péripéties s’enchainent mais ne perdent pas le lecteur, bref, une lecture agréable et assez rapide, pour une oeuvre de fantasy unique en son genre !

dix-sept

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s