CHRONIQUE #60 | Elferline

71RJQjt5AKLGenre : Fantasy

Titre : Elferline T.1 – L’éveil des dragons

Auteur : Océane Folliot

Edition & Parution : Indépendant (2018)

Nombre de pages : 519 pages

Résumé : Sur Elferline, une planète voisine de la Terre, cachée par la magie, la mort de Merlin, l’un des plus grands mages blancs de tous les temps, aura des répercussions insoupçonnées, bien des siècles plus tard. À l’Ouest, une menace de plus en plus précise se dessine, le grand Mage Noir, chassé des Terres Sacrées depuis une époque si ancienne, qu’elle est sortie des mémoires, entend bien revenir se venger. Le temps imparti par Merlin, pour que ses alliés et descendants se préparent à la Grande Guerre, semble révolu. De leurs côtés, les souverains des Terres Sacrées peinent à reconnaître l’imminence de la guerre et la mise en œuvre de la prophétie de Merlin, initiée quelques cinq mille ans plus tôt.

ligne-rose

SERVICE PRESSE

L’autrice avait eu la gentillesse de m’envoyer son livre pour voir s’il correspondait à mon mémoire, même s’il s’est avéré que non. J’ai beaucoup aimé l’univers et la mythologie fort sympathiques qui sont vraiment le point fort du roman ! Malheureusement, j’ai trouvé les personnages un peu convenus et le style plein de répétitions et d’incohérences, parfois. Le manque de réponses à la fin du tome me font penser que ce roman était trop lent dans son déroulement pour moi !

ressenti-livre

J’ai vraiment apprécié la mythologie et le monde créé dans ce roman ! C’est assez original, et l’idée autour des descendants de Merlin était très intéressante ! La carte à la fin du roman nous permet de nous repérer au milieu d’Elferline, et de saisir les distances entre les villes citées et les îles des Terres Sacrées. J’ai apprécié les différents royaumes et les souverains qu’on apprend à connaitre au fur et à mesure, tout comme leurs héritiers. C’était assez intéressant de suivre ces familles et les révélations qui les entourent ! La petite morale glissée sur l’importance de se regrouper et d’être ensemble quand les problèmes se profilent était très bien menée !

On croise différentes espèces, les humains, les elfes, les fées, les mages noirs et blancs, les sorciers et même des arbres monstres ! D’ailleurs, les différences entre les formes de magie sont super bien explicitées, tout comme le passé des familles souveraines et d’Elferline en général. La magie noire est en train de se réveiller et va détruire tout ce que ce monde connaissait. L’intrigue de base est très bien pensée aussi puisque ce sont les jeunes qui se méfient de cette magie sombre et sentent qu’il se passe quelque chose grâce à leur rapport à la nature. Ce sont eux qui obligent leurs parents à se bouger, et j’ai aussi approuvé le choix de l’autrice de former des fratries, il n’y a pas d’héritier qui soit seul à se débrouiller, ils se supportent les uns les autres dans les épreuves, c’était attendrissant.

Mais à part Natilyan, je n’ai pas vraiment apprécié les personnages. Les frères étaient protecteurs, ce qui pourrait être mignon, mais c’est trop poussé à l’extrême pour moi… Je pense que l’histoire était un peu trop centrée sur les relations sentimentales pour que je puisse l’apprécier correctement. Les personnages, adolescents, sont assez convenus et passent leur temps à s’extasier les un sur les autres sans que ça ne fasse avancer quoi que ce soit dans le récit et c’est dommage. J’ai remarqué de nombreuses répétitions et incohérences au fil du récit. Par exemple, à un moment, l’une des reines doit monter sur son moyen de transport, qu’on nous dit être un dragon. Mais il s’avère qu’elle monte sur un cygne ? J’ai rien contre les cygnes, hein, j’adore ça 😀 Et c’est arrivé plusieurs fois qu’une information soit annoncée et que quelques pages plus tard, ce soit une autre information à la place ! J’ai également trouvé qu’il y avait beaucoup de répétitions, la même chose est dite différemment plusieurs fois !

Et je pense que c’est ce qui empêche une véritable fluidité dans le roman, et nuit à l’avancement des actions et donc de l’intrigue. Parce que du coup, il y a beaucoup de dialogues, un peu pour rien dire à mon sens, qui ne changent pas grand chose, et au final, on n’a pas appris énormément de choses et les personnages n’ont pas beaucoup avancé dans leur périple. Alors que ça aurait pu être carrément génial si tout était un peu plus rapide et moins répétitif ! L’exemple le plus représentatif pour moi, c’est quand on sait que le mage noir va arriver, que la barrière qu’avait érigée Merlin des siècles plus tôt va tomber, et que les héritiers ne se pressent pas de se mettre à l’abri et préfère discuter normal ! Excusez-moi les gars, mais vous en aurez tout le temps quand vous serez cachés et plus en danger de mort ! Pourtant, il y a une histoire de traitres et des personnages sombres qui oeuvrent en secret, ce qui est super sympa et donne envie de lire la suite !

Enfin bref, tout ça n’est que mon ressenti, mais à mon goût, ce roman, grâce à sa mythologie intéressante avait un véritable potentiel et que ce premier tome est trop lent et répétitif pour en faire ressortir tous les aspects intéressants !

douze

2 commentaires sur « CHRONIQUE #60 | Elferline »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s