CHRONIQUE #59 | La fée, la pie et le printemps

couv72342165Genre : Fantastique

Titre : La fée, la pie et le printemps

Auteur : Elisabeth Ebory

Edition & Parution : ActuSF (2019)

Nombre de pages : 411 pages

Résumé : En Angleterre, les légendes ont été mises sous clé depuis longtemps. La fée Rêvage complote pour détruire cette prison et retrouver son pouvoir sur l’humanité. Elle a même glissé un changeling dans le berceau de la reine… Mais Philomène, voleuse aux doigts de fée, croise sa route et fait main basse sur une terrible monture, des encres magiques, un chaudron d’or et même cette drôle de clé qui change de forme sans arrêt. Tant pis si les malédictions se collent à elle comme son ombre… Elle est davantage préoccupée par ses nouveaux compagnons parmi lesquels un assassin repenti et le pire cuisinier du pays. Tous marchent vers Londres avec, en poche, le secret le plus précieux du royaume.

ligne-rose

SERVICE PRESSE

Après un début très difficile, j’ai beaucoup apprécié ce roman fantastique entre Londres et le monde des fées ! Un manque de fluidité m’a empêché de le savourer à sa juste valeur, l’intrigue étant très intéressante.

ressenti-livre

Je suis vraiment mitigée sur ce roman, et c’est dommage, car je trouve qu’il a un potentiel énorme ! J’ai trouvé le début très long à démarrer, avec peu d’actions et d’intérêt, il me manquait quelque chose qui m’accroche et me donne envie de tourner les pages. Pourtant, l’intrigue imaginée par l’autrice est très vaste et intéressante. J’aime beaucoup quand c’est complexe, mais je pense qu’ici, c’est peut-être trop fouillis, ce qui amène un manque de fluidité. Je vous avoue qu’à cause de ça, ce serait assez dur d’en faire un résumé détaillé ! Mais c’est aussi ce qui fait l’intérêt du roman, c’est plein de mystères, d’indices semés et le lecteur, quand il parvient à s’accrocher à l’histoire, veut toujours en savoir plus ! Les légendes et l’intrigue sont très bien pensées et tout s’embrique comme il faut au final et fait sens, chaque élément a son importance par la suite. L’alternance entre Londres et le monde parallèle des fées m’a un peu perdue au début mais au final, on s’y fait bien !

On dispose de deux points de vue pour suivre l’histoire, celui de Philomène, une jeune fée voleuse et celui de Rêvage, bien plus vieille et retorse, qui a pour ambition de délivrer les fées de leur prison et de reprendre le pouvoir sur les hommes. J’ai beaucoup apprécié cette alternance, car on suit la même histoire à des endroits différents, ce qui nous permet de bien tout assimiler avant que les points de vue se rejoignent. Cette façon de faire était très intéressante puisque Rêvage est censée être la fée un peu mauvaise. Sauf qu’on en vient à comprendre ses motivations et ses actions, bien que ce ne soit pas la bonne manière de parvenir à ses fins ! On ressent presque de l’empathie à force de suivre ses aventures seule et aux côtés de Sean. C’est très différent de ce que je lis habituellement aussi, mais les personnages se méfient presque tout au long du roman les uns des autres ! Personne ne fait vraiment confiance à Philomène, tout le monde ment, c’est une ambiance très particulière, qui va bien avec le Londres noir de cette époque et la fourberie de certaines fées.

La fin m’a beaucoup satisfaite, j’ai trouvé que chacun avait la fin qu’il méritait et j’ai eu quelques frayeurs pour certains personnages, comme quoi je m’y suis attachée au final ! J’ai beaucoup aimé Philomène, très perspicace et intelligente, et surtout son cheval NightMare, leur duo était très drôle à suivre ! J’ai mis du temps pour m’attacher au vieil Od, mais la fin nous donne envie de lui faire un câlin. S est tout de suite attachant, c’est assez dingue ! C’était intéressant de découvrir le passé de tout ce petit monde au fur et à mesure. Par contre, je n’ai pas eu d’attachement particulier pour Clem ou Vik. Mais j’ai adoré cette petite famille bizarre et mal assortie au final ! L’ami de Rêvage quant à lui, était tellement je m’en foutiste que ça me l’a rendu très sympathique, surtout qu’il reste loyal quoi qu’il arrive. J’ai rapidement identifié les personnages du titre et c’était un exercice sympathique ! C’était aussi très intéressant de découvrir les subtilités du monde des fées, l’idée des raccourcis est excellente, et j’ai aimé que les caractères des différentes fées soient totalement différents et variés, sans vrais héros !

Bref, c’est un roman au début difficile et parfois confus, mais il faut s’accrocher car la lecture vaut vraiment le coup !

treize

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s