CINÉ #4 | Mini Reviews đŸż

Je pense faire ce format assez souvent, parce que je trouve plus compliquĂ© de reviewer des films que des livres, dĂ©jĂ  parce que je m’y connais un peu moins ! Parfois, je n’ai pas assez Ă  en dire pour faire une chronique entiĂšre aussi ! Dites-moi si ce petit format vous plait plus ! 😀 Pour trois d’entre eux, il s’agit de films que j’ai vu au cinĂ©ma (j’essaye d’y aller une Ă  deux fois par mois quand c’est possible !). Et il m’arrive rarement d’y aller pour un film que je ne pense pas apprĂ©cier, du coup, les films suivants ont des notes trĂšs similaires ! Pour les films que je vois chez moi, je ne parlerais ici que de ceux qui m’ont marquĂ©, en bien ou en mal, si j’arrive Ă  les recenser un jour :,)

cinemaCaptain Marvel

Captain Marvel (06/03/2019) dix-huit

Ce film raconte l’histoire de Carol Danvers qui va devenir l’une des super-hĂ©roĂŻnes les plus puissantes de l’univers lorsque la Terre se rĂ©vĂšle l’enjeu d’une guerre galactique entre deux races extraterrestres.

————————————————————

Vu dĂšs sa sortie, je l’ai adorĂ© ! S’il n’obtient pas la note maximale, c’est parce que je l’ai trouvĂ© un peu vide Ă  certains moments, sĂ»rement trop habituĂ©e aux films de super-hĂ©ros sans temps mort. Pour autant, ces passages nous permettent de mieux connaĂźtre Carol, d’apprĂ©hender ses sentiments face Ă  la remise en question qu’elle vit. J’ai beaucoup apprĂ©ciĂ© les retournements de situation bien posĂ©s, qui occasionnent une rĂ©flexion sur le bien et le mal en fonction du point de vue oĂč l’on se trouve. C’est un film trĂšs intelligent, fĂ©ministe grĂące aux rĂŽles de Carol et sa meilleure amie, qui n’ont aucunement besoin d’un homme pour s’en sortir. C’est aussi assez rare d’avoir une figure de modĂšle fĂ©minin Ă  ce point-lĂ . Le problĂšme de la manipulation mentale est Ă©voquĂ© avec brio. Il m’a cependant manquĂ© quelques informations sur la source de l’Ă©nergie qui habite Carol ! Mais l’humour qui habite ce film relĂšve toutes les petites imperfections, grĂące au sarcasme de l’hĂ©roĂŻne, la prĂ©sence de Fury que j’ai adorĂ© dĂ©couvrir de cette maniĂšre, et du « chat » Goose, qui nous aura fait Ă©clater de rire Ă  de nombreuses reprises !

 

Bumblebee

dix-huitBumblebee (26/12/2018)

1987. Alors qu’il est en fuite, l’Autobot Bumblebee trouve refuge dans la dĂ©charge d’une petite ville balnĂ©aire de Californie. Il est dĂ©couvert, brisĂ© et couvert de blessures de guerre, par Charlie, une ado qui approche de ses 18 ans et cherche sa place dans le monde. Et quand elle le met en marche, elle se rend vite compte qu’il ne s’agit pas d’une voiture jaune ordinaire.

————————————————————

J’ai eu l’occasion de le voir en avant-premiĂšre, et c’Ă©tait trĂšs sympathique ! Je suis trĂšs attachĂ©e aux Transformers depuis leur sortie. Et comme beaucoup, Bumblebee est mon Autobot prĂ©fĂ©rĂ©, c’est le plus humain de toutes les voitures 💞 J’ai adorĂ© ce film, tout mignon grĂące Ă  l’amitiĂ© entre Charlie et Bumblebee, qui apprennent Ă  se connaitre et Ă  se faire confiance, jusqu’Ă  m’avoir presque tirĂ© des larmes Ă  la fin. Il y a de nombreuses scĂšnes comiques, puisqu’un Transformers vivant dans une maison a tendance Ă  occasionner de lĂ©gers problĂšmes… On apprend aussi les raisons pour lesquelles Bumblebee n’a plus sa voix d’Autobot, et on comprend quelques petites choses des films prĂ©cĂ©dents, puisque celui-ci peut agir comme une prĂ©quelle. Avec la prĂ©sence des deux Decepticons, dont l’un est totalement teubĂ© et l’autre trĂšs rusĂ©e et fourbe (oui, il y a une « femelle » pour une fois), il y a aussi quelques moments assez trash, des combats et des morts du coup. En parallĂšle, on suit la vie de Charlie qui, adolescente, fait face Ă  des problĂšmes avec ses parents, n’a pas beaucoup d’amis, et rencontre un jeune homme timide qui va malgrĂ© tout l’aider. Bref, ce n’est pas un film qui rĂ©volutionne le genre, mais il a tout ce qu’il faut pour passer un bon moment !

The Hate U Give – La Haine qu’on donne The Hate U Give (23/01/2019)coup de coeur

Starr est tĂ©moin de la mort de son meilleur ami d’enfance, Khalil, tuĂ© par balles par un officier de police. ConfrontĂ©e aux nombreuses pressions de sa communautĂ©, Starr doit trouver sa voix et se battre pour ce qui est juste.

————————————————————

L’explication pour celui-ci va ĂȘtre plus compliquĂ©e. C’est un film qui m’a totalement bouleversĂ©e. Je l’ai vu chez moi, dans mon lit, et je suis bien contente de ne pas l’avoir vu au cinĂ©ma tant j’ai chialĂ© pendant l’intĂ©gralitĂ© du film. C’est l’un des films les plus poignants que j’ai jamais vu. De la mort de son meilleur ami d’enfance Ă  la fin du film, pas un seul moment ne nous laisse de rĂ©pit. Il questionne beaucoup, et apporte beaucoup de rage avec lui. On ne sait pas si on pleure de tristesse ou de haine, sĂ»rement un peu des deux. Et cela, alors que je suis blanche, je n’imagine pas ce qu’ont pu ressentir les personnes concernĂ©es. Le plus dur est de se rendre compte que c’est une rĂ©alitĂ© pour beaucoup, que ces traitements sont presque devenus banalisĂ©s dans notre sociĂ©tĂ©. Ce n’est pas un film Ă  regarder Ă  la lĂ©gĂšre, il va vous rester en tĂȘte plusieurs jours.

Dragons 3 : Le monde caché

Dragons 3 (06/02/2019)dix-huit

Harold est maintenant le chef de Berk au cĂŽtĂ© d’Astrid et Krokmou, en tant que dragon, est devenu le leader de son espĂšce. Ils rĂ©alisent enfin leurs rĂȘves de vivre en paix entre vikings et dragons. Mais lorsque l’apparition soudaine d’une Furie Eclair coĂŻncide avec la plus grande menace que le village n’ait jamais connue, Harold et Krokmou sont forcĂ©s de quitter leur village pour un voyage dans un monde cachĂ© dont ils n’auraient jamais soupçonnĂ©s l’existence. Alors que leurs vĂ©ritables destins se rĂ©vĂšlent, dragons et vikings vont se battre ensemble jusqu’au bout du monde pour protĂ©ger tout ce qu’ils chĂ©rissent.

————————————————————

VoilĂ  la fin de la trilogie Dragons ! J’ai beaucoup aimĂ© ce dernier opus, sans pour autant avoir un coup de coeur. Mais c’est du au fait que j’ai apprĂ©ciĂ© cette saga d’animation, sans l’adorer non plus. Je me suis cependant beaucoup attachĂ©e Ă  Krokmou, et le voir littĂ©ralement voler de ses propres ailes m’a Ă©mue. Sans dire Ă©videmment que j’ai sanglotĂ© au cinĂ©ma les dix derniĂšres minutes qui agissent comme un Ă©pilogue. C’est un film sans rĂ©elles surprises, une fin attendue par le spectateur, mais qui le satisfait. C’est une sĂ©rie de films que je prendrais toujours plaisir Ă  regarder, parce que j’ai grandi avec et que les furies sont mes dragons prĂ©fĂ©rĂ©s maintenant 💞

Vous les avez vus ? Qu’en avez-vous pensĂ© ? Sinon, ils vous intĂ©ressent ? 

8 commentaires sur « CINÉ #4 | Mini Reviews đŸż »

  1. Hello,
    J’aime beaucoup ce format ainsi que ton blog que je dĂ©couvre par la mĂȘme occasion.
    De mon cĂŽtĂ©, j’ai vu uniquement le dernier opus de Dragons que j’ai aimĂ© mais sans coup de coeur particulier non plus…
    Belle soirée à toi.

    Aimé par 1 personne

      1. Je sais pas trop j’ai eu moins d’enthousiasme Ă  le voir que les autres Marvel 🙈
        Noon 😭 J’aurais prĂ©fĂ©rĂ© qu’ils aillent tous vivre dans la grotte, (et c’Ă©tait possible faut pas forcer 🙄) que de se perdre de vue comme ça, je trouve ça vraiment nul 😭 Oui c’est vraiment dommage !

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s