CHRONIQUE #41 | Un monde après l’autre

couv26221573Genre : Science-fiction historique

Titre : Les Chroniques de St Mary T.1 – Un monde après l’autre

Auteur : Jodi Taylor

Edition & Parution : HC Editions (2018)

Nombre de pages : 350 pages

Résumé : La jeune historienne Madeleine Maxwell vient de terminer brillamment ses études et s’apprête à passer un entretien à l’institut St Mary. Mais en pénétrant dans l’enceinte de ce centre de recherche historique, Max comprend très vite que celui-ci ne ressemble à aucun autre. Derrière la façade très académique de l’institut, les équipes d’historiens, de techniciens, de chercheurs ont découvert le secret du voyage dans le temps. Ici, les historiens n’étudient pas seulement le passé, ils le visitent. Max découvre alors les possibilités qui s’offrent à elle. Des tranchées de la Première Guerre mondiale à la destruction de la bibliothèque d’Alexandrie, la jeune historienne va revivre d’extraordinaires événements. Alors qu’au sein de l’institut naissent des enjeux de pouvoir…

ligne-rose

SERVICE PRESSE

Premier coup de coeur de l’année ! Déjà, on me parle de voyage dans le temps, tout à fait intéressant. C’est le premier roman d’une série de neuf, déjà sortis à l’étranger. La maison d’édition fait un travail superbe et en aura déjà sorti 4 à la fin de l’année. Si les autres sont de la même graine, on peut être sur une nouvelle saga adorée. Pour moi, c’est un début qui mélange l’intégralité des bons ingrédients nécessaires à un roman de qualité tout à fait addictif !

ressenti-livre

J’ai vraiment adhéré très fort à la personnalité de Max. Oui, elle a un prénom, mais on l’entend une seule fois durant tout le livre. Elle a beaucoup d’humour, un passé très dur dont on sait assez peu de choses, et elle relativise tout en continu. Sûrement un peu trop d’ailleurs. Pour autant, elle a des émotions ! Elle est très attachante, parce qu’elle prend vraiment cher… Je pensais au départ qu’elle aurait du mal à s’attacher aux autres et à interagir avec. Mais puisqu’ils sont de la même veine qu’elle, des historiens un peu renfrognés aux caractères différents, ça passe !

Le principe du retour dans le temps est un bon moyen d’alpaguer mon cerveau. Je dirais que les 100 premières pages sont très intéressantes mais un peu lentes. Pourtant, il y a de l’action ! Mais c’est ce que j’ai ressenti. Par la suite, tout s’enchaîne avec très peu de temps mort et une fluidité impressionnante. Un vrai plaisir à suivre, les pages se tournent sans même faire attention. Au fil des pages, on en vient à remettre en question notre propre version de l’histoire, et à imaginer tout ce qu’on pourrait faire avec cette technologie. Il va être difficile d’en parler sans spoiler, mais l’intrigue est vraiment très vaste, travaillée de A à Z, rien n’est au hasard. J’ai compris des choses grâce à des petits indices disséminés au début, rappelés au fur et à mesure très discrètement. On a vraiment l’impression d’être des chercheurs comme eux, à comprendre les rouages de l’Histoire et de l’histoire du roman en même temps ! On apprend beaucoup de choses sur les périodes historiques, mais aussi les lignes temporelles, les façons d’étudier…

Spiraling Time (Explored, Front Page #9) by Steve'53, via Flickr - Au secours; je n'arrive pas à gerer mon temps

L’institut St Mary est à lui seul un véritable univers. Le moyen d’y entrer est vraiment peu conventionnel mais j’ai adoré suivre l’entrainement des nouvelles recrues. On sent tout de suite le grand potentiel de Max. Elle assume tout, ne passe pas un jour sans faire une connerie, et (presque) tout le monde l’adore pour ça. Par contre, je n’ai pas tout de suite compris l’ellipse qui s’en suit, elle n’est pas très bien indiquée. Je pourrais en dire tellement sur la possibilité de voyager dans le temps mais c’est vraiment GÉ-NIAL. Chaque « endroit » temporel a ses spécificités, et les historiens sont là uniquement pour regarder, analyser et recueillir des données, il ne faut pas qu’ils interagissent avec l’Histoire, parce que la ligne temporelle peut s’annuler. Mais pour toute personne humaine, c’est compliqué de voir des catastrophes sans pouvoir agir. Du coup, l’espérance de vie des historiens n’est pas très élevée, on s’attache aux personnages, et ils décèdent. Peu d’auteurs ont ce parti pris, mais ça change ! Les gars, on va quand même au Crétacé, voir des dinosaures ! À Alexandrie ! Au milieu d’une guerre aussi…

Il y a des retournements de situation très souvent, on ne s’ennuie pas, mais ce n’est pas pour autant redondant, ni similaire. Sous l’intrigue principale, il y en a encore une autre  qui met en lumière ce qui se passerait si la technologie arrivait dans les mauvaises mains. Après la première trahison, on se met sincèrement à douter de tout le monde. Je ne sentais pas un personnage en particulier, et sa trahison, si elle n’est pas douloureuse, est particulièrement violente. Par contre, la toute première, je ne m’y attendais vraiment pas ! J’étais très triste pour Max. Ensuite, j’ai soupçonné une autre personne, #paranoia, et puis quand j’ai su qui c’était, je m’en suis voulue… J’ai vraiment ressenti ce livre, comme si j’en faisais part moi-même. Les amitiés que Max créé au court du roman sont très différentes mais toutes adorables à leur manière. J’ai particulièrement apprécié sa relation avec Kal et avec Peterson. L’histoire d’amour est assez logique, on la sent vite arriver, mais elle ne m’a pas dérangé parce qu’elle servait le roman à bon escient, et qu’elle était adorable sans être culcul. En même temps, avec une héroïne comme Max, ça ne risquait pas 🤣 Elle est clairement devenue un de mes personnages préférés de tous les temps !

Bref, pour moi, il y a tout ce qu’il faut : des pleurs, de la haine, de l’amour, de l’amitié, de la trahison (j’ai élaboré des théories tout du long), du sang, de l’humour, du voyage dans le temps, des dinosaures, de l’Antiquité, de l’histoire, un pur bonheur !

coup de coeur

8 commentaires sur « CHRONIQUE #41 | Un monde après l’autre »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s