CHRONIQUE #39 | L’Élue

couv24218488

Genre : Dystopie

Titre : La Sélection T.3 – L’Élue

Auteur : Kiera Cass

Edition & Parution : Collection R (2014)

Nombre de pages : 337 pages

Résumé : La sélection prend un ultime tournant. Quant à America, sa vie à changée pour de bon. Et elle est décidée à se battre. Pour Maxon. Mais d’autres concurrentes se sont dangereusement rapprochées du prince. La seule solution : riposter.

ligne-rose

Deux ans après la lecture du deuxième tome, j’ai enfin lu le dernier tome de la trilogie. Je compte lire le sequel, même si je ne suis pas sûre d’apprécier. C’est clairement un roman prévisible mais c’est mon petit plaisir coupable ! Vraiment le genre de lecture agréable, sans prise de tête. Après, il ne faut pas oublier que ça date de 2012, et que c’est le début du genre dystopique pour la jeunesse…

Vous pouvez trouver ma chronique du deuxième tome ici.

ressenti-livre

C’est une bonne fin de trilogie, qui se lit très vite. C’est d’ailleurs le tome que j’ai préféré sur les trois. Puisque le nombre de prétendantes est très réduit, on apprend à les connaitre bien plus en profondeur et c’est un aspect que j’ai beaucoup apprécié. Moi qui détestais Céleste, je me suis mise à l’adorer, et la manière dont son personnage finit, même si cela m’a rendue triste, a un certain sens. Je n’ai pas réussi à adhérer aux deux autres concurrentes, Elise et Kriss, qui ont un caractère trop effacés pour moi. Mais leur amitié a donné une autre vision de la seconde partie du roman, toutes les quatre étaient vraiment adorables. J’ai beaucoup aimé découvrir Georgia et August, tout comme revoir Marlee ! Les domestiques d’America étaient toujours aussi attachantes d’ailleurs. Le roi était toujours aussi immonde, vraiment à vomir. Sa femme m’a déçue sur certains points, quand on sait son caractère pré-sélection… même si elle reste une figure maternelle pour America. L’un des passages était d’ailleurs très touchant à ce sujet !

America elle-même est beaucoup moins insupportable dans ce tome. Le triangle amoureux se tarit, ce qui fait grand bien ! Bon, comme toujours, elle n’aurait pas laissé de non-dit pendant 300 pages, tout aurait été plus facile hein, mais qui suis-je pour lui offrir un cerveau ! Il n’y a pas vraiment de suspens car on sait pertinemment avec qui elle va finir, on se demande juste comment. Aspen est gentil, mais ils n’allaient pas du tout ensemble. Maxon, quant à lui, est attachant, et doit tout gérer en même temps, y compris America et son comportement aléatoire. Elle se résigne puis repart à l’assaut, elle reste quand même assez lunatique. Il y a cependant plus d’action dans ce tome, et l’héroïne continue à porter ses ovaires à bout de bras devant la dictature royale, j’ai vraiment apprécié son sens de la justice. Comme le lui dit Maxon, elle lui a fait prendre conscience de l’horrible système des castes et je souhaite lire la suite pour voir ce qu’il va en faire.

Un évènement m’a particulièrement touchée, je ne m’y attendais pas du tout. Ce qu’on apprend dans la lettre également, je n’ai pas trouvé cela si prévisible, même si, comme America le dit, quand on le sait, ça parait évident ! Je trouve qu’elle a moins d’émotions dans ce tome, elle s’endurcit et arrive à se canaliser, ce qui n’était pas le cas dans les autres tomes. Aujourd’hui, on pourrait dire que ce genre de dystopie est vu et revu, mais je le répète, pour l’époque, c’était assez dingue, je me rappelle d’à quel point j’avais adhéré au premier tome vers 15 ans. Ce qui fait que même avec mon recul actuel, et mon vomissement pour la romance, je me suis attachée aux personnages… et je n’en ai pas honte, j’étais toute contente de lire ce tome. Quand au background historique, il est suffisamment poussé et appuyé pour qu’il serve véritablement l’intrigue. Le fait de diviser les Renégats était très pertinent, on comprend mieux les précédents évènements. On apprend de nouveaux éléments au fur et à mesure des tomes, et la réflexion sur l’après-guerre a eu tendance à m’intéresser, étant donné ce qu’on peut voir dans le monde actuel.

Bref, longue vie au roi, et à la reine ! 😂 Et rappelez-vous si vous le lisez maintenant, soyez indulgents ! (même si on est bien d’accord, il y a de nombreux défauts !)

seize

13 commentaires sur « CHRONIQUE #39 | L’Élue »

  1. ça peu paraître assez (voir très) marrant mais malgré que le système des castes va être aboli 🙈 – oups j’espère que je spoil personne – j’avoue que ce qui va ce passez dans la saga « L’héritière » et assez… étonnant. Car, rien (partiquement) ne change j’ai l’impression – c’est une impression et non un SPOIL 😅 –
    Enfin, j’avais lu cette histoire lorsque j’avais 12 ans et je pense que si je devrais me refaire une lecture, toutes le choses que j’avais trouvé sympa à cette époque serait un peu BlackLister 😂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s