CHRONIQUE #32 | La Geste des Braves

couv62557639Genre : Fantasy médiévale

Titre : La Geste des Braves T.1 – La Guerre des Rois

Auteur : Fox Miliveles

Edition & Parution : Bookelis (2018)

Nombre de pages : 286 pages

Résumé : Après cinq ans de famine, de malheur et de guerre, le royaume d’Enselant est plongé dans le chaos. Son peuple se raccroche à une ancienne prophétie qui annonce la chute du roi Sicard et le retour à la lumière. Bientôt vont s’affronter les armées du souverain et celles d’un jeune chevalier qui a pris la tête de la révolte. Brave et fier, il incarne un espoir de renouveau, dont la force emporte comme une vague l’ancienne dynastie. Mais tout juste arrivé au pouvoir, le jeune Lodève comprend que la partie n’est pas encore jouée, car à chaque nouveau pas sa couronne vacille, tandis que les envieux décomptent les jours jusqu’à sa chute […]

ligne-rose

SERVICE PRESSE

Je suis ravie, pour sûrement ma dernière lecture de l’année, je finis sur un coup de coeur ! Je souhaitais lire ce livre car il m’intéressait pour mon mémoire, parlant d’un monde médiéval. En plus, la couverture est vraiment superbe, et le format très pratique ! [Il n’est pas très cher en plus ;)] Encore merci à l’auteure, qui a bien voulu m’envoyer un exemplaire papier ! Je pensais tomber sur un roman intéressant mais pas à ce point là, j’ai vraiment adoré ! C’est un livre qui change totalement du genre habituel, et je ne sais même pas si on peut le qualifier de fantasy !

ressenti-livre

J’ai trouvé que le prologue mettait très vite le lecteur dans l’ambiance. Le roman possède sa propre histoire, avec des légendes ancestrales, non pas peuplées de fées ou de mystérieux, mais d’antiques dynasties, qui lorsqu’elles régnaient, apportaient joie et abondance à leur peuple. On rentre dans le récit lorsque le peuple est au bout du rouleau, le roi actuel, Sicard, garde tout pour lui et laisse mourir ses sujets. Le jeune Lodève, à qui l’on n’aurait pas donné d’importance, se distingue par son intelligence et surtout son ingéniosité. Il pense à tout en avance, de manière à servir ses desseins. Pour autant, il n’est pas mauvais. Mais j’ai mis un bon moment à le cerner ! Il se marie donc avec Astia, l’unique descendante de l’ancienne dynastie, la seule qui peut rivaliser avec le pouvoir en place. Il est question ici de prophéties, car le peuple y croit dur comme fer.

Il est dur de ne pas spoiler tant j’ai envie de vous faire part de ce qui m’a plu. Si la période ressemble très fortement à notre Moyen Âge, avec ses guerres, ses châteaux, ses joutes et luttes intestines, il y a ici quelques différences. Certains lui ont reproché une certaine lenteur, avec une bataille au début et une à la fin. Je ne suis pas de cet avis. J’ai adoré découvrir la vie au sein du château et les différentes discussions des Braves. Le système de personnages n’est également pas le même que d’habitude dans ce genre de romans. La femme, qui est au début vue comme la reproductrice, est aussi le personnage le plus fort. En effet, ce n’est pas de Lodève que vient la légitimité, mais de sa femme. Elle prend part aux discussions politiques au début, puis change doucement les moeurs en sous-marin. J’ai beaucoup apprécié Astia, elle est très humaine et loin d’être soumise.

Lodève, quant à lui, est très ambivalent. Il aimerait pouvoir profiter de sa famille, mais a peur de ne pas assurer sa place sur le trône. Il souhaite dès le début être un bon roi mais est vite dépassé par les difficultés qui l’entourent. Il ne parvient pas à avoir d’héritier mâle (n’empêche, c’est peut-être bien une malédiction !), il doit faire avec les descendants de l’ancienne famille régnante, sans paraitre barbare aux yeux de son peuple et ne peut pas forcément compter sur tous ses proches. En effet, dès le début, on fait face à un système similaire des Chevaliers de la Table Ronde, avec les Braves. Ce sont les chevaliers qui ont combattu à ses côtés durant la première bataille et le conseillent. J’ai particulièrement aimé Vivance, très intelligent et qui souhaite le meilleur pour le royaume. Par contre, dès le début, j’ai eu du mal avec Lieutrand, il est imbu de lui-même !

Puisqu’on apprend à connaitre les personnages qui vivent au château, on rencontre vite les princesses jumelles, enfantées par Astia avant même le couronnement. Si la descendance est assurée, Lodève a du mal à les aimer car elles sont du sexe faible selon lui. heureusement, leur intelligence, orchestrée par leur mère, va leur sauver la vie et bien plus. J’aime beaucoup Letana, même si moins en grandissant. Très complices, Letana et Lastelle se concurrencent en grandissant, ce qui est assez normal, mais dommage. C’est là que le caractère de Lastelle s’est révélé être mon préféré. Et la fin du roman m’a clairement coupé le souffle. Je pense qu’elle aura une grande importance dans la suite, que j’ai hâte de lire. On pourrait dire que ce roman médiéval est féministe, car les femmes sont mises en avant, tout en étant décriées par les hommes, peu habitués à les voir sur le devant de la scène.

En bref, j’ai adoré bien plus qu’espéré ce roman, auquel cette chronique ne rend pas assez justice. S’il y a peu de scènes d’action à proprement parlé, le récit est bien structuré et très fluide à lire, de manière presque narrative et poétique. Je l’ai trouvé très imagé, j’avais l’impression de voir les scènes se jouer devant mes yeux, un peu comme dans un film. Ça m’a rappelé la série Reign, d’ailleurs ! C’est assez inouï, je n’avais jamais lu ça jusqu’ici !

coup de coeur

3 commentaires sur « CHRONIQUE #32 | La Geste des Braves »

  1. Comme tu sais, j’ai aussi beaucoup apprécié ce roman que j’ai aussi du mal à classer en fantasy, du moins pour le moment. J’espère qu’il fera parler de lui parce qu’il mérite de gagner un lectorat plus important 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s