CHRONIQUE #30 | Viens, on s’aime

couv53186578

Genre : Romance

Titre : Viens, on s’aime

Auteur : Morgane Moncomble 

Edition & Parution : Hugo New Romance (2017)

Nombre de pages : 476 pages

Résumé : Beaucoup s’accordent à dire que l’amitié fille-garçon n’existe pas. Lorsque Loan et Violette se sont rencontrés, ce fut un véritable coup de foudre platonique. Mais un an plus tard, beaucoup de choses ont changé. Alors quand sa meilleure amie, encore vierge, le supplie d’être son premier, Loan hésite, cela sent la mauvaise idée à plein nez… mais après tout, il ne s’agit que d’une fois. Rien qu’une. Pas vrai ?

ligne-rose

Enfin de retour ! Terrible panne de lecture depuis début septembre, je ne sais pas comment m’en sortir 😦 Du coup, je cherchais du feel-good et je me suis rappelée du livre de Morgane. Si vous me connaissez, vous savez que la romance est looooin d’être mon truc, mais j’ai fait un effort parce qu’il était temps que je le lise enfin ! Malgré le fait que je connaisse Morgane, cette chronique est tout à fait objective. Et ce qui ressort de cette lecture, c’est que j’ai bien fait de passer au-dessus de mes préjugés ! Pourquoi ?

ressenti-livre

Eh bien, parce que j’ai adoré. Evidemment, je ne peux pas mettre Viens, on s’aime au niveau des livres fantasy que je lis, tout simplement parce que ça n’a rien à voir. Ce qui me dérange dans les romances actuelles (parce que les Brontë, c’est la vie !), c’est l’aspect cul-cul, sans histoire réelle et somme toute les relations que je trouve majoritairement toxiques dans la majorité des romances. Je ne trouve aucun intérêt aux romances pour la romance, il faut que cela passe en second plan et que ce ne prenne pas trop de place. J’ai préféré faire confiance à Morgane pour parler de sujets importants et intéressants. Et je n’ai pas été déçue. Il y a de nombreux sujets d’actualité abordés, et j’ai le sentiment qu’il y en a encore plus dans le spin off.  Il n’y a rien de problématique dans ce roman. Tout est cocooning et tout doux à suivre. J’ai également beaucoup ri, avec les remarques constantes du petit groupe sur tout et n’importe quoi. Les personnages sont attachants, avec des personnalités très creusées (fait assez rare dans le genre pour être précisé), de véritables backgrounds probables et qui touchent la sensibilité de chacun. Le point le plus fort pour moi est qu’il n’y a rien « de trop » dans l’écriture de Morgane et dans l’histoire, pas de kidnapping ou de choses bizarres qu’on voit souvent ! Seul un retournement de situation auquel je ne m’attendais vraiment pas m’a un peu assommée, dans le bon sens. Ou pas, puisque je me suis mise à pleurer 😌

J’avais assez peur à cause du résumé sur l’histoire de la première fois avec son meilleur ami. Ça a été amené tout doucement, assez tard, et le sexe a d’ailleurs peu de place dans le récite, DIEU MERCI. Bref, on se concentre surtout sur l’amitié du petit groupe qui comprend Loan, Violette, Jason, Zoé et Ethan, qui deviennent une véritable famille. On suit tout simplement leurs vies de jeunes adultes normaux, avec leurs problèmes normaux. C’est pour ça que je le trouve feel-good, c’est un compliment ici parce que c’est juste simple à suivre, drôle et réaliste. Et je pense que ça manque cruellement dans le genre de la romance actuelle, qui est assez peu ancrée dans le monde réel à mon goût. Les émotions que ressentent les personnages sont suffisamment décrites pour  J’ai aimé apprendre à connaitre au fil des pages les personnages, leurs histoires et leurs failles, mais surtout leur gentillesse, leur bienveillance et leur amitié. Pour dire vrai, je ne pensais pas apprécier le style de Morgane à ce point et j’avais peur de lire son roman à cause du genre, d’où le fait que j’ai mis presque un an à le lire. Bon au moins, j’ai moins à attendre pour lire le second :’) J’avais peur de devoir lui dire en la voyant que je n’avais pas aimé son livre, et en fait, c’est une chronique hyper positive ! Je ne vois pas de points négatifs, et si la note n’est pas plus haute, c’est simplement à cause du genre, qui n’est pas aussi travaillé que de la fantasy par exemple. Ce roman m’a fait beaucoup de bien, à un moment où j’en avais besoin, lors d’une baisse de morale et de confiance en moi assez importante.

Bref, si vous voulez passer un bon moment, avec une romance adorable et surtout pleine d’amitié, au milieu de sujets de société importants et bien dosés, c’est une bonne idée ! 😀

seize

Publicités

5 commentaires sur « CHRONIQUE #30 | Viens, on s’aime »

  1. « aspect cul-cul, sans histoire réelle et somme toute les relations que je trouve majoritairement toxiques »
    Très bon résumé des romances qu’on retrouve très souvent aujourd’hui. Et voila le pourquoi j’ai totalement décroché ! Si d’autres comme celles de Jojo Moyes sont des coups de coeur chaque fois, les autres j’ai du mal maintenant.
    Pour VOSA, je ne suis pas sure de moi. Je ne l’ai pas lu mais je n’arrive pas à me décider. Les avis sont si mitigés! Soit les gens ont aimé à fond et c’était un coup de coeur, soit ils ont pas du tout accroché et ne comprennent pas l’engouement soit encore c’est entre les deux « c’est bien mais sans plus ». Du coup j’ai très peur et je ne me lance pas!

    Aimé par 1 personne

  2. C’est que tu arrives à m’intriguer avec ce livre. Avec une chronique pareil, j’en viens d’ailleurs à me demander si c’est vraiment de la romance ou de la littérature générale, parce que tu ne parles pas que de la romance ^^
    Bon, ce n’est pas dit que je le lise pour autant, mais ça reste intriguant.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s