CHRONIQUE #13 | La Prophétie des Songes

couv31872044

Genre : Fantastique

Titre : La Prophétie des Songes

Auteur : Aloïsia Nidhead

Edition & Parution : Indépendant (2018)

Nombre de pages : 361 pages

Résumé : Jeune fille solitaire, Camille était loin d’imaginer le tour que prendrait sa vie d’ordinaire si paisible. Son quotidien à Geirivilla, petit village normand au coeur d’une forêt domaniale, se trouve bouleversé par une série d’évènements inimaginables. Elle doit affronter une vérité qui la dépasse… Pour cela, il lui faut déterrer des secrets de famille. Quel lien peut-il y avoir entre un vieux médaillon transmis par sa grand-tante et Alban, le garçon le plus populaire du lycée ? […]

ligne-rose

SERVICE PRESSE

 Une deuxième lecture en numérique, et encore une très bonne surprise ! Le résumé et le personnage d’Alban m’inquiétaient pas mal au niveau de la romance, mais elle est presque inexistante en réalité ! Demandée sur SimPlement, La Prophétie des Songes m’avait attirée par sa couverture déjà, et par l’aspect mythologique. Je n’ai pas été déçue, c’est rare de voir la mythologie si bien utilisée pour servir l’intrigue ! Excellente lecture, malgré quelques longueurs, à cause de l’abondance des détails qui empêchent parfois la fluidité de la lecture.
ressenti-livre

univers

Dès le début du livre, nous avons le point de vue de deux personnages, une qui vit dans un monde tout à fait normal d’adolescente, l’autre qui connait l’existence d’une prophétie obscure.. Ainsi, le lecteur comprend que sous l’aspect normal de l’univers dans lequel vit Camille Martins, il y a anguille sous roche ! J’ai trouvé qu’il y avait une abondance de détails qui gênait la fluidité de la lecture, majoritairement au début du livre ! Après, je sais qu’il faut mettre en place l’univers, mais j’ai eu un peu de mal au premier abord. La jeune fille vit dans une petite ville normande, tout à fait charmante ! Nommée Geirivilla, cette ville est entourée par une forêt dont les habitants ne s’approchent pas, à cause de nombreuses légendes ! C’est ce fait qui m’a séduit dès le départ, j’adore les histoires de légendes, et en bretonne qui se respecte, cela m’a intrigué !

J’ai eu un ressenti très particulier vis-à-vis de l’atmosphère entourant cette histoire, et je pense que cela a rapport avec la forêt. C’était un peu sombre, normal vu l’intrigue mais aussi féerique, comme si l’on voyait tout derrière un voile. C’était très agréable ! Cela s’explique par le monde des songes que nous rencontrons en vérité très vite. Rentrer dans le vif du sujet aussi rapidement évite de s’ennuyer. Camille répète avec ses amis gymnastes, pendant qu’un voleur s’introduit dans leurs vestiaires. Le récit commence déjà sur cette péripétie ! Un acte qui paraît anodin, et qui pourtant cible Camille particulièrement. Et c’est le début des problèmes :’)

Camille se retrouve prise dans des rêves/cauchemars qui prennent place dans l’Erèbe, le Royaume des Songes, et qui lui paraissent très réalistes ! En fait, c’est tout à fait normal, puisque l’élue de la Prophétie des Songes, c’est elle ! Si des personnes mal intentionnées avaient le pouvoir d’interagir dans les rêves des autres et ainsi les influencer, vous vous en doutez, ça pourrait causer des petits problèmes, comme des guerres, la mort… Plus que Camille, c’est l’artefact magnifique que vous voyez sur la couverture qui est central ! Il cache bien des secrets 😉 J’ai beaucoup apprécié les précisions sur le bijou et les histoires qui l’entourent, ça donne un aspect réel au mythe. Le Royaume des Songes que l’on visite rapidement permet de s’immiscer dans l’histoire avec plaisir, on se met à la place de Camille et l’on profite de la beauté de cet univers créé par l’auteur ! C’était génial de visualiser les Songes !

personnages

Camille Martins est un personnage qui m’a un peu fait peur au départ, très honnêtement. Le résumé paraissait très cliché, avec une jeune fille solitaire, qui va tomber amoureuse du jeune homme magnifique que tout le monde aime ! Eh bien, j’ai beaucoup aimé Camille ! Même si elle apparaît parfaite. Sportive plus que gymnaste, gentille, pas détestée mais pas populaire, très jolie… Elle est très proche de la famille qui lui reste et de son amie Luna, qu’elle considère de sa famille. Un point qui m’a dérangé, son attitude envers sa mère… Elle est en pleine adolescence, c’est vrai qu’on en veut toujours à nos parents, mais sa mère se démène pour qu’elle ait tout ce dont elle a besoin et elle parait très ingrate… Même si je comprends qu’elle préfère sa présence plutôt que le confort matériel ! Elle accepte la tâche qui lui incombe au fur et à mesure des évènements, sa manière d’appréhender la prophétie est très réaliste ! Elle ne se met pas à accepter son destin comme si c’était normal et qu’elle n’était pas entourée de choses bizarres ! Je peux totalement comprendre ce qu’elle prend pour une trahison, puisque toute sa vie lui semble faussée et réglée depuis le départ !

Son amitié avec Luna est très fusionnelle, elles ont été élevées ensemble puisque Célestia, la mère de Luna, était sa nourrice ! Elles se protègent constamment et j’ai trouvé cette relation adorable ! Célestia est un de mes personnages préférés ! Quand j’ai compris qui elle était, je me suis traitée d’imbécile, c’était tellement évident ! Elle a un caractère très doux et prend soin de ses proches coûte que coûte ! Merrylin est la grand-tante de Camille, la seule qui a soutenu sa mère quand elle est tombée enceinte. Elle tient le rôle de la grand-mère et fait preuve d’une grande sagesse. On a son point de vue pendant plusieurs chapitres et c’est toujours agréable de voir l’histoire par quelqu’un d’autre ! Surtout qu’ici, il s’agit d’une des principales intéressées ! Merrylin est très reliée au médaillon de songes, et son histoire est tragique et émouvante. Lorsqu’elle discute avec son mari décédé, c’est à la fois doux et tellement triste !

Il y a beaucoup de personnages qui ont tous leur importance et que nous retrouverons sans doute dans le second tome, mais je finirais par le jeune homme, Alban. Moi qui craignais une romance de lycéens, j’ai été tellement soulagée ! Evidemment, Camille est attirée par lui, comme toutes les filles du lycée mais lui ne l’a jamais remarquée. Il ne le fait qu’au milieu du livre, lors des festivités données dans la ville ! C’est d’ailleurs un peu soudain cet intérêt presque comme une obsession ! Mais il s’avère que les deux jeunes gens sont liés. Dans ce premier tome, leur relation dans le monde réel est très peu mise en valeur, pour mettre l’accent sur leur rencontre dans l’Erèbe, dont on ne distingue pas le vrai du faux. Alban est un enfant de la DDASS, et malgré l’amour de ses parents adoptifs que l’on imagine, il a un aspect très torturé. J’ai déjà une petite idée de qui pourrait être sa famille..

On a encore peu d’informations dans ce premier tome, sur le contenu de la prophétie, sur les personnages, les dieux… J’ai trouvé la fin un peu abrupte, dans le sens où il n’y a rien qui annoncerait un second tome, pas de cliffhanger… mais seulement la décision de Camille de prendre les choses en main. Ce premier tome est très original, malgré le résumé qui laisse penser le contraire. Son aspect mythologique est son grand atout, de mon avis, puisque je suis une fanatique de la mythologie. Sans avoir recours forcément à la magie pour une fois, même si je pense qu’on en verra la couleur plus tard, la petite ville normande possède un réel attrait. Le monde des songes rejoint souvent celui du réel, avec le fil rouge des fleurs qui jalonnent le récit. Il est parfois difficile de distinguer le vrai du faux, mais c’est ce qui fait la différence. Je n’avais d’ailleurs jamais vu un livre parlant du personnage de Morphée, je le trouve très peu utilisé, alors que comme le démontre l’auteure, il a beaucoup de potentiel. Les dieux qui l’entourent sont également des personnages à part entière, puisqu’ils ont tous un caractère bien particulier, ma préférence allant au plus fourbe d’entre eux 😀 En bref, une intrigue qui utilise avec intelligence la mythologie, une ambiance intrigante et une fin qui laisse sur sa faim !seize

Publicités

3 commentaires sur « CHRONIQUE #13 | La Prophétie des Songes »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s