CHRONIQUE #12 | La Pierre de Lune

couv12293493

Genre : Fantastique

Titre : Enchantement T.1 – La Pierre de Lune

Auteur : Evelyne Contant

Edition & Parution : Indépendant (2015)

Nombre de pages : 448 pages

Résumé : La peur, l’amour…la trahison, c’est ce que je ressens à propos de ma nouvelle vie. Une vie que je n’ai jamais souhaitée, du moins, pas de cette façon. J’ai certainement rêvé d’aventure et d’émotions, de m’évader de ma vie plutôt ordinaire… mais rien de tout cela ne pouvait me préparer à ce qui s’est produit comme un bigbang dans ma normalité… Une sorcière, une vraie, m’a annoncé qu’en réalité, je ne suis pas une humaine ! […]

ligne-rose

SERVICE PRESSE

La première lecture de ma vie en numérique (hors fanfictions) ! C’est une bonne expérience, même si j’ai mis beaucoup de temps à m’y mettre ! L’auteure a eu la gentillesse de m’envoyer son livre sur la plateforme SimPlement et je la remercie pour sa confiance ! Une très bonne lecture, que je ne pensais pas aimer à ce point ! Le résumé portait un peu trop sur l’amour et rendait l’héroïne un peu naïve, j’avais donc quelques appréhensions sur l’importance de la romance. Et bien j’ai été surprise, et agréablement !

ressenti-livre

univers

On fait la rencontre de Lou dans un univers absolument normal, chez les humains. Puis, elle va se rendre compte que sa voisine est bizarre et sa vie va totalement basculer. Jusque là, on reste dans les habitudes du genre. J’ai beaucoup apprécié la transition réalisée entre les mondes, grâce au havre de paix que représente la maison de Charles. De cette manière, le lecteur (et Lou !) a le temps de s’habituer aux changements que va subir la vie de la jeune fille. On arrive sur un monde pas vraiment parallèle, puisqu’il est simplement caché aux humains par des maîtres de l’illusion. Celui-ci est peuplé des magiques, de créatures surnaturelles plus ou moins connues (la licorne, d’accord, mais le chupacabra ?!).

Les magiques ont des pouvoirs liés aux éléments : l’eau, l’air, la terre, le feu et l’éther. J’ai particulièrement aimé tous les détails sur les différents pouvoirs à l’intérieur même de ces signes, ça rend les personnages originaux ! Lou n’est pas seulement du signe le plus rare, l’éther, ce serait trop facile ! Elle est une enfant de la lune et a un destin hors du commun. Sans même connaître son monde, elle va devoir se lancer à la recherche de la Table d’émeraude, créée par Hermès pour les humains. Le monde des magiques déteste celui des humains et qui veut montrer sa supériorité sur eux, parce qu’ils en ont assez de se cacher (Voldemort, où es-tu ?). Ce que je trouve légitime, mais l’on sent vraiment la rancœur des magiques, l’auteure retranscrit parfaitement les émotions de chaque côté. Après les révélations sur sa vie, Lou va intégrer l’Académie, afin de la former aux épreuves qui l’attendent ! L’univers de ce premier tome mêle magie et mythologie, puisque les magiques ont comme origine les dieux, rien de moins ! La mythologie est très bien utilisée, cela fait plaisir de reconnaître les différentes références.

personnages

Un excellent point dans ce livre, c’est le nombre de personnages principaux ! Bon en soit, on a deux personnages vraiment principaux et les autres sont très importants pour l’histoire, mais on peut les appeler secondaires. Ils sont tous très différents, avec des caractères qui se complètent. J’ai été surprise par leur psychologie approfondie, rien n’est ni noir ni blanc, et c’est grâce à cela que j’ai apprécié ce que je pensais détester : la romance qui n’en est pas une. Je sais, ce n’est pas très clair mais je ne veux pas vous spoiler.

  • On rencontre donc Lou Mills, une jeune fille solitaire et passionnée de mythologie (comme par hasard !). Elle est très altruiste et emphatique. Sa famille se compose de ses parents ainsi qu’un chat errant. On apprend très vite qu’il s’agit de ses parents adoptifs et que sa mère s’est sacrifiée pour qu’elle vienne au monde, littéralement. Bon, je peux comprendre qu’elle ne se sentait pas à sa place dans le monde des humains, mais je trouve qu’elle accepte que ses parents ne soient pas les siens et son appartenance à un nouveau monde extrêmement rapidement. C’est un point qui m’a un peu dérangée.

 

  • Charles et Gertrude (oui, j’ai ri devant ce nom de sorcière un peu cliché) deviennent ses proches, puisque la sorcière a en réalité veillé sur elle depuis tout ce temps. Charles, lui, était un ami de sa véritable mère et s’est donné pour mission de la protéger dans sa tâche. Il devient peu à peu son confident, puisque c’est un des seuls qui connaît toute la vérité sur sa condition. Flicka est la nièce de Charles et devient la meilleure amie de Lou. Elle est TRÈS enjouée de nature et prend Lou pour son nouveau modèle, lui prépare ses tenues… et arrive à apprivoiser la jeune fille, méfiante au début. Leur amitié prend vraiment de l’ampleur tout au long du roman, Flicka devient son point d’ancrage.

 

  • En arrivant à l’Académie, Lou rencontre Mr Black, qui est le bienfaiteur de l’école, elle se sent rapidement attirée par lui, mais le trouve à la fois détestable. C’est un personnage qu’on a du mal à comprendre, sans rire, il est vraiment désagréable. En fait, il semble avoir une double personnalité et être un maniaque du contrôle. Ce deuxième point se confirme d’ailleurs vite, puisque Lou doit venir habiter chez lui pour « parfaire son apprentissage ». Avec ce coup de foudre si rapide et un peu cliché, j’avais peur de tomber sur une romance détestable. En vérité, il n’y a pas vraiment de romance, c’est seulement suggéré. Les réactions de Lou deviennent plus mesurées à son égard dès qu’elle apprend à le connaître et son empathie nous donne envie d’apprécier Black. Dès que j’ai appris sa véritable histoire, j’ai compris son attitude et j’étais même triste pour lui. Je ne retrouve pas ce schéma souvent et c’est une bonne chose parce que l’histoire entre les deux personnages devient un gros point fort du livre.

 

  • D’autres personnages sont importants puisqu’il s’agit de l’équipe de Lou ! Le principe de cette académie, c’est de former de jeunes guerriers, pour qu’ils puissent accomplir des missions et protéger les magiques. Bon, on se rend également compte que c’est pour préparer une guerre. Durant les semaines que dure la formation, il y a des tests où chaque magique formé peut montrer ses compétences. Le meilleur de chaque signe pourra choisir son équipe. N’étant que 5 par équipe, beaucoup de magiques se retrouvent donc à devoir trouver un travail, puisqu’ils ne pourront pas devenir guerriers. Lou possédant le signe de l’éther, extrêmement rare et convoité, peut  choisir son équipe, vu qu’elle est la seule de la promotion ! L’équipe qu’elle choisit, qui contient évidemment Flicka, se complète à merveille et l’on peut déjà sentir que ça va être mouvementé pour la suite, vu le caractère des jumeaux ! Je pense qu’ils apprendront bien plus à se connaitre dans le prochain tome.

 

  • Dernier personnage, et pas des moindres : Zach. C’est un humain recueilli par la directrice de l’Académie, Bethany (détestable en tous points d’ailleurs, hypocrite comme pas possible) et qui s’occupe de l’entraînement en combat humain pour les magiques. Il s’occupe également du « zoo » des magiques, qui contient des animaux plus ou moins recommandables, que j’ai adoré découvrir. C’est également là que j’ai le plus apprécié Zach. Même si lui est plutôt amoureux de Lou, celle-ci sait dès le début qu’il ne se passera jamais rien, puisque l’amour entre les magiques et les humains est interdit. Il est jaloux, sans en avoir vraiment le droit, et ses réactions sont sur le moment, pas très réfléchies. Mais il est attachant, il s’occupe de Lou et la réconforte. Pourtant, lui aussi va avoir le droit à son lot de révélations !

 

Lorsqu’on arrive à la fin, on comprend qu’il y bien plus d’enjeux que prévu dans ce tome et que la suite de la saga annonce bien des révélations. Je ne vois pas ça très souvent dans les livres, c’est très original et spirituel. La langue utilisée dans le lire m’a parfois fait lever un sourcil, puisque l’auteure est québécoise, mais je me suis vite habituée ! La lecture est fluide et ponctuée de rebondissements, on commence à s’y attendre seulement quelques pages avant les révélations. J’avais deviné certaines, mais la dernière m’a bien étonnée ! Cela annonce du remue-ménage pour les prochains tomes, que j’ai hâte de lire, le 2 et le 3 étant déjà sortis ! Rien que le titre L’Atlantide me donne envie de me jeter dessus, puisque je suis persuadée que cet endroit a vraiment existé 😀

dix-huit

Un commentaire sur « CHRONIQUE #12 | La Pierre de Lune »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s