CHRONIQUE #11 | Loin de Berkley Hall

couv30708855

Genre : Historique

Titre : Loin de Berkley Hall

Auteur : Coralie Khong-Pascaud

Edition & Parution : City (2017)

Nombre de pages : 221 pages

Résumé : Angleterre, 1911. Alors que sa sœur cadette s’apprête à faire son entrée dans la bonne société à l’occasion du bal des débutantes, Lady Catherine Davenport sème le trouble sur le domaine familial de Berkley Hall en refusant de se marier. Éprise de liberté et de reconnaissance, Lady Catherine se rapproche de Lydia, une femme de chambre au caractère bien trempé et qui a du mal à supporter sa condition de domestique. Ensemble, elles vont décider d’un tout autre chemin…

ligne-rose

SERVICE PRESSE

Grâce à un retweet de Nathalie, j’ai eu l’occasion de découvrir ce superbe roman, que l’auteure a bien voulu m’envoyer. Bien qu’il soit assez court, et qu’il soit long à démarrer, j’ai vraiment accroché à la volonté féministe de l’auteur et ce court roman m’a fait un bien fou. On referme ce livre avec l’envie de tout abandonner, de partir loin.

ressenti-livre

univers

Je partais avec l’idée d’un livre porté sur le féminisme d’après ce que j’en avais entendu. Et ce sujet est très bien traité. En utilisant une époque différente de la nôtre, où le féminisme n’existait qu’à peine, voire pas du tout, Coralie a réussi à plonger le lecteur dans une réflexion engagée. Sauf la figure du père de Catherine, il n’existe quasiment pas d’homme ayant la parole dans ce livre, laissant la voie libre aux femmes. J’ai beaucoup à dire sur les différentes figures féminines qui jalonnent le livre mais je vais d’abord commencer par ce qui a manqué à ma lecture pour devenir un coup de cœur.

C’est tout à fait personnel, beaucoup adorent les descriptions. J’ai remarqué au fil de mes lectures, qu’au lieu de m’immerger dans le livre, les descriptions alourdissaient la lisibilité des passages. Bien qu’elles soient nécessaires pour présenter les personnages ainsi que pour se représenter les lieux, je les ai trouvées trop présentes. Au niveau des vêtements par exemple. J’ai trouvé le début un peu long et du coup, l’histoire met un peu de temps à démarrer. En réalité, je n’ai compris le titre qu’à la fin du livre, et je trouve que la véritable action ne se concentre que sur les 70 dernières pages. Mais d’un côté, de cette manière, on comprend mieux le cheminement des deux personnages principaux.

personnages

J’ai apprécié le manque de romance, c’était un vrai bonheur de se concentrer sur la vie de Catherine, une héroïne qui s’en balance totalement des mecs, c’est si rare. En tout cas, sans spoiler, si romance il y a, elle est très subtile et seulement suggérée. Alterner le point de vue de Catherine et de Lydia permet de saisir leur évolution en même temps. Le principe d’un livre à deux voix ne m’a pas dérangée du tout, au contraire, je trouve que ça rend leurs pensées authentiques. L’auteure a utilisé un siècle bien patriarcal, dans une Angleterre qui n’a jamais vraiment cessé de l’être. J’ai trouvé que le père avait une position particulière, il essaye de comprendre sa vie mais ne veut pas mettre en danger sa renommée et l’avenir de sa deuxième fille, Millicent. C’est un personnage secondaire, mais qui déclenche l’action, elle a un caractère un peu égoïste, mais elle apporte de la fraîcheur, de la candeur lorsqu’elle voit les mondanités avec son œil enfantin. Les personnages ne sont pas manichéens, et ça aussi, c’est très agréable !

En bref, malgré l’intrigue un peu longue à se mettre en place, j’au beaucoup apprécié l’évolution des deux personnages féminins, et ce qu’elles arrivent à accomplir en se serrant les coudes malgré les classes sociales différentes dans lesquelles elles sont coincées. On voit que Lydia envie Catherine, mais que celle-ci n’est pas plus heureuse qu’elle, malgré son statut social plus élevé ! C’est une belle morale, pour l’égalité et l’entraide ! On devrait en prendre de la graine 😉 Un très joli roman, tout à fait dans l’ère du temps !

seize

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s