Everything, everything : une petite déception

cinema

téléchargementTitre : Everything Everything

Producteur : Stella Meghie

Sortie : 21 juin 2017

Acteurs principaux :  Amandla Stenberg et Nick Robinson

Synopsis : Que feriez-vous si vous ne pouviez plus sortir de chez vous ? Ni respirer l’air pur de la mer, ni sentir la chaleur du soleil sur votre visage… ni même embrasser le garçon qui vit à côté de chez vous ? Everything, Everything raconte l’histoire d’amour insolite entre Maddy, adolescente futée, curieuse et inventive, et son voisin Olly. Car même si la jeune fille de 18 ans souffre d’une maladie l’empêchant de quitter l’environnement confiné de sa maison, le garçon refuse que ces circonstances n’entravent leur idylle.
ligne-rose

Déjà, qu’on se le dise, le résumé dévoile un peu trop le film dans son ensemble. J’avais reçu de très bons échos du lire, avant la sortie du film. Tout le monde sur Instagram n’en disait que du bien, allant jusqu’à parler du coup de cœur. Du coup, forcément, je m’attendais à une super adaptation. Comment vous dire que je fus bien déçue.

ressenti-livre

Je vais commencer par les points positifs, parce qu’il y en a quand même.

  1. LES PAYSAGES. Nom de Zeus, c’était magnifique au possible ! Sur la deuxième partie du film, surtout, quand ils s’échappent un peu. J’ai vraiment adoré.
  2. La bande son. Très pop, très jeune, très actuelle quoi. J’ai beaucoup apprécié, ça donnait une bonne ambiance, mais toujours pareil, il s’agissait de la deuxième partie du film.
  3. Les deux acteurs principaux, qui sont absolument adorables ensemble et de bons acteurs à mon humble avis.
  4. Le rebondissement final, on ne s’y attendait tellement pas, et pour ça bien joué !

acteurs

Malheureusement, ça s’arrête là. Le film est excessivement lent. Et plat. Enfin bref, c’est un coup à s’endormir. J’y suis allée avec mes meilleures amies et parfois, on était presque mal à l’aise. Au début, c’est mignon parce qu’ils paraissent juste maladroits mais les flash-back dans la maquette de Maddy n’apportent pas grand chose à l’histoire. En soit, à part l’idée de l’enfant-bulle qui est bien traitée, l’histoire est un peu bancale.

Niveau personnages, on s’attache vite et c’est un bon point. Maddy n’inspire pas la pitié parce qu’elle accepte son sort, elle est résignée au départ. J’aime particulièrement Olly parce qu’il est fondamentalement gentil. Heureusement qu’il était là d’ailleurs. La mère de Maddy, je l’ai trouvé détestable dès le début, et spoiler, je me trompe rarement sur les gens ! La présence de son aide soignante (et amie accessoirement) est très rafraîchissante. En bref, la maladie est bien traitée mais il faut attendre les 20 dernières minutes pour apprécier vraiment le film, à cause du manque d’actions. Je déteste les films plats, heureusement donc que les points positifs contrebalancent un peu le reste.

trois-sur-cinq

Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

Publicités

2 commentaires sur « Everything, everything : une petite déception »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s